NATION n’a pas fini d’énerver les gauchistes !

Publié par NATION le

On savait que nos visuels ne faisaient pas rire tout le monde. Mais c’est la première fois que certains de nos adversaires, ici en l’occurrence des « militants PTB » (même s’ils semblent plus folkloriques de ce qu’est en général  la nouvelle génération au PTB), se sont senti obligé de réaliser un pastiche de notre dernier visuel. Nous publions les deux ci-dessous !

C’est en tous cas une preuve supplémentaire que ces visuels grattent là où ça démange…Plus que jamais, l’extrême-gauche considère NATION comme son pire ennemi : elle a bien raison !


2 commentaires

Roger Catrysse · 7 juillet 2021 à 18 h 16 min

Samen met het Vlaams Belang kunnen we de strijd verder zetten.

Sprenghetti · 7 juillet 2021 à 19 h 00 min

Le ptb est un adversaire redoutable, c’est un un fait. Je le sais, j’ai moi-même voter pour eux lors des précédentes élections. Maintenant, s’il est vrai que ce Parti de gauche « radicale » à de belles et grandes promesses (capables d’haranguer la foule), ce qu’il leurs manque en revanche c’est la finalité. Aux précédentes élections, ils sont certes arrivés deuxièmes dans certaines provinces, et tout ça pourquoi ? Pour se retirer ensuite. Ce dont les Belges ont besoin, c’est de certitudes. Pas de promesses, ni de belles paroles. Ils ont besoin d’être unis. Réunis autour d’une même solidarité. Cette solidarité n’est pas possible avec un parti tel que le PTB. Où est la solidarité lorsque l’on privilégie une main d’œuvre (étrangère) moins onéreuse à un belge depuis X temps au Chômage et ayant les qualifications requises ? Combien de maçons, combien d’électriciens, de mécaniciens (et j’en passe) ne trouvent pas d’emploi ? Article 60, permis de travail ; autant d’inepties que des partis comme le ps ptb et autres privilégient. Seulement ces « privilèges » ne sont pas (ou que très rarement) accordés aux « bonnes personnes ». Comment pourrait-on ne fusse qu’imaginer une solidarité citoyenne en sachant que certaines personnes sont privilégiées, favorisées par rapport à d’autres ? Un adversaire redoutable ? Oui et non ; il a ces faiblesses, comme les autres.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.