Ni monstre ni vraiment héros!

Publié par NATION le

Au moment où nous écrivons ces lignes, Jürgen  Conings n’est en effet ni l’un ni l’autre, tout simplement car pour l’instant, il n’a rien fait ou si peu ! Il a volé quelques armes et fait transpirer tout l’establishment, voilà tout pour l’instant. C’est sans doute pour cette seconde raison qu’il a un tel soutien populaire…

Par son action et le fait qu’il reste introuvable, malgré un déploiement de forces totalement délirant (500 hommes : policiers, militaires, unités spéciales, la cavalerie et des chars !!!), il est devenu le symbole du petit belge faisant un énorme doigt d’honneur au système politico-médiatique dont les gens sont lassés.

Pour le reste, c’est quand même une drôle d’histoire. Il arrive à sortir des roquettes antichar sans soucis d’un arsenal, pour finalement simplement les abandonner dans sa voiture…Il prévient avant qu’il va commettre des actions, et ainsi faisant se prive de les faire vu la réaction policière. Et le soi-disant futur terroriste n’a toujours commis aucune action, une semaine après être passé dans la clandestinité…

Alors on n’ira pas jusqu’à dire que tout cela est un montage mais ce qui est probable, c’est qu’on ait monté en épingle ce qui n’est qu’un gros pétage de plomb personnel assez éloigné de vraies motivations politiques. Mais comme il se fait qu’il était fiché à l’OCAM, il y a fort à penser que certains ont voulu en retirer certains avantages en gonflant de manière disproportionnée, cette affaire.

Les buts potentiels sont divers :

  • plus personne ne parle du projet liberticide de la « Loi Pandémie » qui va sans doute être discrètement votée pendant cette crise
  • cela fait partie de la stratégie visant à malmener le Vlaams Belang qui est au plus haut dans les sondages (stratégie que nous avions déjà annoncé voici des mois)
  • réduire nos libertés et préparer les esprits à la création de lois pouvant permettre d’interdire des organisations (ce qui n’existe toujours pas dans le droit belge)
  • montrer que somme tout, il n’y a pas que les islamistes qui sont un danger et mettre « l’extrême-droite » à égalité avec les islamistes afin d’effrayer certains électeurs mais aussi de pouvoir criminaliser la mouvance nationaliste de ce pays
  • pour faire diversion afin que, pendant que l’opinion publique se focalise sur cette affaire, elle ne fasse plus attention à la crise covid et autres problèmes pas ou mal gérés par nos gouvernants

Mais voilà, il semble qu’il y ait une réaction inattendue. A savoir un soutien populaire en faveur de Jürgen  Conings. A la fois à cause d’un profond ressentiment des gens envers les politiciens traditionnels et parce que beaucoup sentent bien qu’il y a quelque chose à la fois de « pas clair » et de profondément injuste.

Dans un article publié après la Boum 1, nous avions écrit que « ce ne serait pas la première fois qu’une bonne révolution commence pour de mauvaises raisons… ». Ce ne serait pas non plus la première fois qu’une bonne révolution commence à cause d’une mauvaise manœuvre du régime à renverser…


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *