L’affaire Alexeï Navalny, ou les choux gras des médias gauchistes…

Publié par NATION le

S’il y a bien une chose qui me court sur le haricot, c’est bien toute cette bien-pensance, surtout chez les milieux gauchistes, qui prennent parti pour Navalny ou qui condamnent le président Poutine, sans jamais mentionner les tenants de l’histoire, bien masqués par les médias anti-Poutine.

Il est donc temps de remettre les pendules à l’heure à propos de l’affaire Alexeï Navalny, ce Russe qui avait été empoisonné, et qui est aujourd’hui emprisonné après son retour en Russie.

En juillet 2012, Navalny est inculpé par la justice russe pour avoir volé l’équivalent de 337.000 euros à la société forestière Kirovles. Il est ainsi condamné à 5 ans de prison avec sursis, on ne pourra pas accuser la justice sous Poutine d’être particulièrement sévère…

En 2014, Alexeï Navalny et son frère Oleg, co-propriétaire d’une filiale de la société “Yves Rocher” en Russie, sont condamnés pour détournement de fonds. Alexeï écope d’une peine de trois ans et demi, une fois de plus avec sursis.

En 2020, Alexeï se retrouve dans le collimateur de la justice moscovite pour avoir violé les conditions de contrôle judiciaire relatif à ses condamnations en sursis. Et par un heureux hasard, c’est lorsqu’il doit se rendre au tribunal pour obtenir sa sentence qu’il est empoisonné au Novitchok, poison réputé pour avoir été utilisé par les services secrets russes. Il y survit contre toute attente…Qui peut croire que si les services secrets avaient voulu se débarrasser de lui, ils auraient manqué leur coup…

Et bien sûr, les anti-Poutine et la gauche plurielle font d’Alexeï Navalny, une victime, un héros, il est quasiment adulé par le communiste notoire, Edwy Plenel, à la tête du média alternatif “Médiapart”. Le comble de l’affaire étant cette apparente ignorance des défenseurs gauchistes de qui est réellement Navalny…Car il n’a jamais caché son idéologie d’ultra-droite, son militantisme contre l’immigration, ou encore selon le groupe de presse LCI, ses participations à des marches avec des militants néo-nazis…

Jean-Pierre Demol


1 commentaire

kerstens pieter · 6 février 2021 à 16 h 30 min

Il y a 15 jours, Navalny diffusait une vidéo qui montrait un “palais de Versailles” estimé à des centaines de milliards de dollars et dont le propriétaire serait V. Poutine.
Tous les médias européens ont diffusé ce mensonge, à longueur de journée, sans vérifier les affirmations de Navalny.
OUI, ces bâtiments luxueux existent, dans un cadre paradisiaque, aux bords de la mer noire.
NON, le propriétaire n’est pas V. Poutine, mais une grande chaîne hôtelière qui va ouvrir ce nouvel établissement pour l’été prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *