Le nouveau sultanat ottoman est-il en train de se recréer ?

Publié par NATION le

C’est la question que l’on peut raisonnablement se poser quand on sait qu’actuellement, la Turquie est impliquée ouvertement dans pas moins de 4 conflits extérieurs[1]. Et parfois, bien loin de ses frontières.

En effet, la Turquie est engagée directement (par ses propres forces armées) ou indirectement (par des groupes armés qu’elle équipe et finance) en Syrie, en Irak, en Lybie et dans le conflit (qui vient de se réactiver) entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Si pour la Syrie et l’Irak, la Turquie fait encore semblant de vouloir agir contre des groupes armés hostiles à proximité de sa frontière, l’implication des Turcs en Lybie et en soutien à l’Azerbaïdjan démontre bien qu’en fait, la Turquie a la volonté de s’imposer comme puissance régionale et de s’octroyer une large zone d’influence.

Et ceci au mépris des lois internationales puisque la présence militaire turque en Syrie et en Irak est totalement illégale et se perpétue contre la volonté des gouvernements légitimes de ces pays…

Pour arriver à ses fins, les Turcs n’hésitent pas non plus à soutenir des groupes islamistes syriens. Groupes dont elle exporte d’ailleurs les combattants vers les théâtres d’opérations en Lybie et en Azerbaïdjan.

Il apparaît de plus en plus que la Turquie devient un élément dangereux et déstabilisateur pour l’équilibre international.

Que cela plaise ou non aux bien-pensants, il va falloir se préparer à une confrontation, qui arrivera tôt ou tard, avec le nouveau sultanat.

Comme quoi, parfois, l’Histoire est un éternel recommencement !


[1] Sans compter l’occupation militaire d’une partie de Chypre depuis 1974 !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *