Les statues de Léopold II sont bien là où elles se trouvent! (vidéo)

Publié par NATION le

En quelques jours, la pétition (soutenue par NATION) et qui demande de ne pas retirer les statues de Léopold II a réuni, au moment où nous écrivons cet article, près de 8.500 signatures. Et ceci sans aucune publicité dans les médias, il faut le noter.

Il faut continuer à se mobiliser pour faire entendre la voix du pays profond et pas seulement celle de certaines auto-proclamées “élites de gauche”, partisanes de la repentance perpétuelle.

C’est pourquoi Hervé Van Laethem, président de NATION, donne la position très tranchée de NATION en la matière, avec son style bien direct. Il nous rappelle en fait, pourquoi il faut signer cette pétition, la faire connaître, et la faire signer !

Pour ne pas nous faire enlever notre histoire et notre identité !

Cliquez ICI pour avoir accès à la pétition online !



2 commentaires

Goreux Jacques · 9 juin 2020 à 18 h 11 min

Les Saxe-Cobourg ont apporté prospérité à la Belgique et les deux premiers Rois de la Jeune Belgique (Léopold Ier et II) furent nos plus grands Souverains. La classe politique actuelle (tous partis confondus) je préfère ne rien en dire.

hvl

hvl · 15 juin 2020 à 9 h 47 min

Reçu par mail

Beste Hervé

Als vlaams nationalist ben ik zeker geen supporter van het koningshuis
.Laat de standbeelden van de koningen staan .

Laat de bestaande historische gebouwen , standbeelden , straatnamen met
rust .

En stop de linkse meute op hun wenken te bedienen . Beoordeel de mensen
uit het verleden n iet op basis van de inzichten van de zogenaamde “
intelligentia “ van vandaag .

Op deze punten kan ik volledig akkoord gaan met de standpunten van
Nation .

Dat diegenen die het meeste kritiek hebben op mensen van hier die iets
met slavernij te maken hadden , eens kijken wie vandaag nog slavernij
kennen : de communischtische paradijzen zoals noord Korea ,

De steenrijke oliesjeiks die hun aziatisch werkvolk zwaar uitbuiten ( de
europese expats zijn beter betaald en behandeld , maar respect ervoor
hebben ze ook niet ) , de Afrikaanse diktators die de ontwikkelingshulp
in belastingsparadijzen parkeren en hun eigen volk uitbuiten .

En kijk eens in de geschiedenis wie het eerst begonnen is met de
slavernij af te schaffen en te bestrijden : niet de “black criminal
lives matters “ , maar de “ rechtse “ europese beschavingen .

Briers Ghislain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *