Charleroi, miroir de l’état de la Wallonie!

Publié par NATION le

La Ville de Charleroi n’est plus que l’ombre d’elle-même ! Par contre, son statut de ville criminogène par excellence n’est point usurpé. De jour comme de nuit, qui ose encore se déplacer sans ressentir la peur au ventre d’être agressé en … pleine rue ?

La menace est permanente la répression inexistante !

Les médias subventionnés avec les deniers publics ne reflètent pas la réalité, ne donnent ni le nombre ni la gravité des méfaits.

La Justice et les services devant protéger les citoyens sont, eux aussi, manipulés.

La démocratie est confisquée. Il est à craindre la mise en place de mesures drastiques, dont seuls les bons citoyens en supporteront les conséquences : perte de l’identité, des libertés individuelles, familiales, de libre entreprise, etc.

La Wallonie est appauvrie, les wallonnes et les wallons perdent de plus en plus leurs droits, privilèges et acquis sociaux durement gagnés par le sang de leurs aînés.

Les budgets sont grevés de taxations, de prélèvements en tout genre à tel point qu’une grande partie de la population n’a plus accès à des soins médicaux corrects et une nourriture de qualité, dont les enfants surtout en sont privés. L’instruction est nivelée par le bas, et de surcroît certains élèves ont été obligés de suivre les cours dans des classes sans chauffage ! Incroyable l mais vrai !!!

Pour les jeunes et moins jeunes l’espoir de trouver un emploi relève du parcourt du combattant, des vies sacrifiées, anéanties et paradoxe des paradoxes les autorités s’acharnent encore contre les plus démunis !

C’est de la folie, à n’y comprendre plus rien !

C’est un drame dans sa plus brutale réalité !!!

NATION ne cesse depuis des décennies de mettre en garde les partis traditionnels autoproclamés  “démocratiques” (PS, MR, CDH, ECOLOS) que la politique insensée menée  serait tôt ou tard un désastre majeur pour la Belgique et pour la Wallonie en particulier.

Comme, ils n’ont jamais tenu compte de nos avertissements, notamment de stopper l’immigration sauvage et de relancer l’économie plutôt que de maintenir le pays dans une austérité qui touche de plein fouet la population.

Dès lors, par l’incurie de ces partis, le désastre que nous avons annoncé à maintes reprises est maintenant amplement dans tous les foyers.

La stagnation de l’économie, l’absence répétée de gouvernement de plein exercice, les mesures drastiques d’économie dans tous les secteurs de la vie active plongent la population dans ce qui peut de plus en plus s’apparenter à une véritable misère.

Le laxisme, l’irresponsabilité des politiques sont incompréhensibles. Aujourd’hui près de deux millions de Belges sont totalement précarisés et marginalisés. Combien seront- ils demain ? 

Que faire pour éviter de tomber encore davantage dans la pauvreté ?

NATION prône:

  • L’arrêt de l’immigration sous toutes ses formes
  • Arrêt du paiement de la Garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA) aux personnes n’ayant jamais travaillé/cotisé en Belgique
  • Assurer le plein emploi par la diminution des charges sur le travail
  • Un réel pouvoir d’achat, contrôle des prix à la consommation
  • Une harmonisation salariale, sociale et la pension à 65 ans
  • Une aide substantielle aux familles désirant des enfants
  • Un enseignement et formation professionnelle en adéquation avec les technologies et méthodes de travail en constante évolution
  • Tolérance zéro absolue, le moindre délit punissable le sera
  • Les énergies, télécoms, crèches, hôpitaux, centres de loisirs, etc… au juste prix
  • Référendum pour les questions engageant l’avenir des belges, traités internationaux, conventions, alliances, commerce international, positionnement avec l’UE
  • Parité salariale homme /femme
  • Restructuration de la police

Amis Belges et européens, NATION est pour la vraie démocratie sociale contre la fausse démocratie capitaliste qui opprime le peuple. Faites-nous confiance, osez le changement de politique !

Salvatore Russo
Vice Président de NATION

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *