Crise politique : la nouvelle pièce de théâtre a commencé !

Publié par NATION le

On ne voudrait pas plomber le triomphalisme de certains gilets jaunes sur le Net, mais Charles Michel n’a pas présenté sa démission au Roi à cause des gilets jaunes. Mais tout simplement, car chaque parti s’est retrouvé pris au piège par ses propres postures électoralistes.

Et quand bien même, quelqu’un croit-il vraiment qu’un éventuel remplaçant issu d’un parti traditionnel changerait de politique ? Bien sûr que non, comme scandé samedi dernier dans les rues de Bruxelles : “le MR et le PS sont les mêmes, ce qu’il faut changer c’est le système !”

Il est probable qu’il n’y ait pas d’élections anticipées et qu’un gouvernement en affaires courantes va se constituer. Mais cela va pousser les uns et les autres à la surenchère afin de bien se faire voir par leur électorat potentiel.

Au moment où manifestement le Régime est en crise, qu’il y a un réveil social et identitaire évident, cette situation explosive pourrait ouvrir des opportunités importantes tant il est vrai que l’on vit une période “hors du commun”.

 

Catégories : Politique

1 commentaire

GERARD R. · 19 décembre 2018 à 12 h 46 min

Combien de fois, à l’occasion d’un conflit social d’importance, n’a-t-on entendu les (ir)responsables politiques, au pouvoir, appeler au calme, à la négociation et à la résolution du contentieux, afin de ne pas mettre les “institutions” (en ce, bien évidemment compris, le patronat) en péril ?

Dans ce foutu pacte de Marrakech, alors que ce médiocre premier ministre, s’obstine à vouloir le signer, coûte que coûte, en s’asseyant sans scrupule sur l’opinion publique, mais SURTOUT, sur une partie de son propre gouvernement (faut l’ faire !) quel(s) politicard (s) du système, s’est /se sont fendu(s) d’un tel avertissement, visant à éviter le clash gouvernemental ?

AUCUN ! La raison ? Ils sont tous immigrationnistes, tous soumis aux lobbies qaucho-libertaires et dépravés ainsi qu’aux aux instances supranationales, que sont l’ U E, l’ ONU et les vomitifs droidloms.

Une question, qui personnellement me taraude est: quelle est la compensation personnelle du traître de service; en l’occurrence: Charles Michel ? Mon interrogation relève moins d’un quelconque “complotisme” que de la vénalité bien connue des politicards en général et des… Michel, en particulier.

À l’heure où il ne faut pas oublier que tout se paie, il serait particulièrement candide de persister à croire, que la trahison de nosse Charlot, confine au seul bénévolat ou à la sa “grandeur d’âme”

C’est mon opinion, et je m’y accroche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *