Les bons toutous à leur mai-maître !

Régulièrement, nous dénonçons le fait que nos gouvernements ne sont plus des gouvernements souverains mais qu’ils sont sous l’influence de puissances étrangères et de groupes financiers internationaux.

Deux récents événements nous démontrent que nous étions encore bien trop optimistes. Nos dirigeants sont en fait totalement soumis à l’étranger.

Premier exemple, le choix de nouveaux avions de combat. Et alors que nos gouvernants sont les premiers à parler sans cesse de l’Europe et blabla, ils ont bien évidemment choisi un avion américain et non pas européen, pour remplacer les vieux F-16 (américains!) que nous possédions.

Nul doute que le très puissant complexe militaro-industriel US revaudra ça d’une manière ou de l’autre à notre ami Charles…

L’autre exemple est l’affaire de ce journaliste saoudien torturé, assassiné et dépecé par des membres des services secrets de son propre pays à l’intérieur de leur consulat en Turquie. Rappelez-vous le tollé politico-médiatique à chaque fois qu’il arrive quelque chose à un journaliste russe, même lorsque rien ne prouve que le Kremlin y soir pour quelque chose.

Ici, alors le gouvernement saoudien reconnaît sa responsabilité “limitée” rien ! Ou si peu ! Quelques articles ici et là mais bien loin du tsunami médiatique qui toucherait tout autre pays qui se rendrait coupable d’un tel crime. Et du côté du monde politique belge, on ne réagit que fort timidement. Evoquant la “possibilité d’étudier” un arrêt des livraisons d’armes. Bref rien !

Et on sait bien pourquoi depuis qu’a éclaté  le Saudi Leaks, c’est à dire la révélation de milliers de messages confidentiels échangés entre les ambassades saoudiennes de par le monde et leur ministère des affaires étrangères. On y a retrouvé les preuves que les Saoudiens “arrosent” financièrement massivement  journalistes, groupes de presse, partis et hommes politiques…

Ce qui explique que cette fois encore, les Saoudiens s’en sortiront.

C’est de plus en plus clair, ce ne sont plus nos politiciens qui dirigent vraiment ce pays !

Face aux puissances étrangères, face aux groupes financiers internationaux, luttons pour notre souveraineté, avec NATION !

#Souveraineté #IndépendanceNationale

 

 

3 réflexions au sujet de « Les bons toutous à leur mai-maître ! »

  1. Tout à fait exact ! Et c’est ce qui est désolant, de voir nos compatriotes, parmi les plus “bovidés”, se rendre consciencieusement à l’isoloir, pour élire de pseudos démocrates, qui sont tous soumis aux truands illégitimes, qui dirigent l’ Union européenne. Ces gredins s’étant auto-désignés à des postes encore plus lucratifs, que ceux de nos ministres, sans avoir affronté le moindre suffrage universel.

    Combien de Belges le savent-ils ? Eux qui croient avoir le droit de vote, alors qu’ils n’en ont que l’obligation, puisque 24 états-membres sur 27 pratiquent le vote facultatif…

    Voter pour élire les partis traditionnels, tous immgrationnistes, tous “réchauffistes”, tous antiracistes, tous “mariage pour tous”, tous environnementalistes, tous pro-avortement, tous pro-invasion de l’Europe, tous anti-libertés d’expression, tous droidlommiques, tous anti-bagnoles, tous anti-Russes, tous atlantistes, tous écœurants de bienpensance dégoulinante, C’EST D’UN ENNUI MORTEL !

    Et l’on comprend que près de 12% des électeurs, ne votent pas, malgré l’obligation. Puisque manie des coalitions oblige, ils risquent après-dépouillement, de se voir administrés par des partis dont ils ne voulaient absolument pas (Défi, par exemple) qui par le jeu des acoquinements post-électoraux, risque bel et bien de participer à une majorité, dans certaines communes bruxelloises, malgré des scores lamentables. Et c’est pareil aux législatives !

    Nos dirigeants fédéraux s’empressent aussi de se soumettre à d’obscures officines comme l’ONU, l’Unesco recruteur de gangsters, de marchands d’armes afin de les soustraire à la justice de leur pays. Sans compter les banques, les lobbies industriels et agroalimentaires.

    Qu’ y a-t-il donc, dans la caboche de ces électeurs-là, pour qu’ils persistent à plébisciter la bande des cinq ? Enfin… des six, si on y adjoint les… illuminés “chéguévaristes” derniers arrivés, du PTB ?

  2. En effet, nos gouvernements sont soumis aux groupes financiers qui dirigent l’Europe. Comme je le répète très souvent, cette Europe est l’Europe du lobbying. Elle ne fonctionne que pour l’économie exponentielle mais, pas l’économie populaire. Elle se fait payer par la classe moyenne, taillable et corvéable à merci. Et elle ne défend que les groupes financiers et industriels important et multinationaux.
    Le marché des avions de combat était pipé dès le début, comme il l’est depuis la fin de la dernière guerre. Souvenez-vous du marché des F104. Des avions qui n’avaient même pas été testés aux Etats-Unis et qui tombaient comme des mouches. De nombreux pilotes belges et allemands y ont laissés la vie. Cet avion n’avait même pas besoin de combattre pour tomber.
    Les gouvernements de pays membres de la Commission Européenne ne sont pas souverains, ni libres de leurs décisions. Il devrait y avoir un référendum pour décider du sort de cette “Union Européenne” mais rares sont les chefs des partis des pays membres qui le veulent. Ils espèrent tous faire partie de cette Europe de la corruption qui paye si bien ceux qui votent ce que désirent les banques et les multinationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *