Petite lueur d’espoir au niveau européen !

C’est ainsi que l’on pourrait analyser la manière dont, pour une fois, l’Europe tient tête aux USA dans l’affaire de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Alors que les choses soient claires : à NATION, on n’a que peu de sympathie pour le régime clérical iranien…même si à côté des Saoudiens, les premiers font office de « libéraux ». N’oublions pas non plus au passage qu’aujord’hui l’Iran et ses alliés sont les adversaires les plus déterminés des groupes comme al Qaeda et DAESH…

Mais quand on signe un accord et qu’il est respecté par les autres parties, il faut bien évidemment s’y tenir. Car au sinon, comment voulez-vous que dans l’avenir quelqu’un puisse encore croire en la parole de l’Occident ?

Mais au-delà de ça et ce qui est intolérable, c’est que les USA menacent de sanctionner les pays européens qui maintiendraient leur accord, et bien évidemment leurs entreprises. Bref, les Américains promettent de punir ceux qui refuseraient de manger leur parole, à leur tour….

Et par une sorte d’exception assez rare que pour la souligner, l’Union européenne semble (pour l’instant) tenir tête et refuse de sortir de ce traité.

Alors bien évidemment, ce soudain attachement à l’indépendance est avant tout motivée par les plantureux contrats commerciaux qui sont en jeu. Mais quand même, cette résistance européenne nous apparaît sympathique.

Elle démontre en tous cas qu’on peut dire non à la « toute-puissance » américaine et qu’en plus, l’Europe serait bien plus puissante si elle se détachait complètement du carcan américain.

Il nous faut donc travailler à ce que nos idéaux triomphent. Afin que l’Europe puisse se renforcer et (re)devenir une puissance à part entière et à qui personne ne pourra plus rien imposer.

 

Une réflexion au sujet de « Petite lueur d’espoir au niveau européen ! »

  1. Petit bémol. Si effectivement les gouvernements des états européens, semblent contrariés par cette énième provocation du cow-boy Donald, je ne vois pour ma part, aucun signe clair et distinct, annonciateur d’une quelconque (et très hypothétique) résistance au Grand Satan.

    Car quel(s) pays européen(s) a/ont, jusqu’à présent, convoqué le moindre ambassadeur américain, pour lui faire part de son indignation, si symbolique soit-elle ? Soit j’ai raté un épisode, soit, il n’ y en a pas. Or, en diplomatie internationale, c’est le premier acte de protestation.

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, seule la “Muti “de tous les envahisseurs d’Europe: Angela Merkel a émis l’hypothèse, selon laquelle: (je cite) les temps où l’on pouvait compter sur les amerloques étaient révolus ?
    En termes de virulences protestataires, on a déjà vu mieux…

    Et je ne parle même pas des protestations de… nosse Charlot national, bien plus préoccupé à essayer d’atténuer la colère par ailleurs illégitime, de parents illégaux, dont la responsabilité est au moins partiellement engagée, dans la mort de leur fillette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *