NATION va rendre hommage à la Résistance…anti-communiste !

Les historiens « bien-pensants » aiment raconter que la Résistance contre l’occupation allemande fut l’œuvre des forces de gauche (socialistes et communistes).

Rien n’est moins vrai, il a existé une Résistance de droite, même TRES à droite.

Ce fut le cas du « Mouvement National Royaliste » (MNR) qui mènera de nombreux combats contre l’occupant allemand tout en se préparant, le cas échéant, à lutter contre une tentative de prise du pouvoir par les groupes armés communistes après le départ de l’occupant. A l’époque, le Parti Communiste était puissant et très organisé en Belgique.

Le MNR mènera de nombreuses actions de résistance armée au prix de lourdes pertes : 160 de ses membres seront exécutés ou périront en déportation. Une centaine d’entre eux trouvera la mort, au combat, lors de la libération du Port d’Anvers en septembre 1944.

Plusieurs autres mourront lors des combats de libération de Bruxelles et une plaque leur est d’ailleurs dédiée dans le centre-ville.

C’est à ces oubliés de l’histoire que NATION rendra hommage, à l’occasion de l’anniversaire de la libération de Bruxelles.

HOMMAGE A LA RESISTANCE NATIONALISTE ET ANTI-COMMUNISTE

DIMANCHE 3 SEPTEMBRE  – 11 H – DEVANT LE PALAIS DES BEAUX-ARTS DE BRUXELLES (Rue de la Régence, près de la Place Royale)

 

5 réflexions au sujet de « NATION va rendre hommage à la Résistance…anti-communiste ! »

  1. Bonjour, TOUJOURS très pertinent vos articles je viens de parcourir avec plaisir et reconnaissance que NATION éclaire l’existence d’un groupe de résistants de droite le MNR
    Jusqu’à aujourd’hui ce groupe était volontairement « oublié »
    MERCI pour eux et elles

    Le risque de voir les groupes communistes s’emparer du pouvoir était malheureusement Réel
    Michel

  2. La première année de la guerre, les communistes ont collaboré avec les Allemands (avec qui l’URSS avait envahi la Pologne. Ce n’est qu’à partir de l’invasion de la Russie par les armées allemandes qu’ils sont entrés en résistance. Une résistance terroriste, qui assassinait des soldats allemands isolés pour contraindre l’occupant allemand à prendre des otages civils, alors que la résistance des patriotes s’en tenait la guerre propre (sabotages, espionnage, rapatriement des aviateurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *