Les 60 ans de la révolte de Budapest contre le communisme !

Publié par NATION le

Voici 60 ans, la révolte du peuple hongrois contre la dictature communiste était écrasée dans le sang.

En cet anniversaire, NATION veut aussi exercer son “devoir de mémoire” et n’oublie pas !

NATION n’oublie pas les milliers de patriotes hongrois morts en combattant les chars soviétiques.

NATION n’oublie pas l’horreur que fut le communisme, en particulier pour tous les peuples d’Europe de l’Est, y compris le peuple russe.

NATION n’oublie pas les politiciens traditionnels européens qui n’ont rien tenté pour aider la révolte hongroise.

NATION n’oublie pas que les Etats-Unis ont abandonné la population hongroise alors que les moyens de propagande US, dont la fameuse “Radio Liberté”, les poussaient à se révolter.

NATION n’oublie pas de rappeler que tous ceux qui aujourd’hui se référent au communisme, feraient bien d’éviter de donner à quiconque des leçons de démocratie.

NATION n’oublie pas que dans les années 70, seuls des mouvements nationalistes de la famille de pensée de NATION, soutenaient les patriotes hongrois dans leur combat de libération.

Aujourd’hui c’est au diktat européen que le peuple hongrois résiste ! Soutenons-le encore !

35

 


3 commentaires

David · 24 octobre 2016 à 10 h 46 min

Comment un idéal d’émancipation, de fraternité universelle, se changera après octore 1917 en dictature de la toute puissance de l’état. Purge sistématique faisant 80 millions de victimes, et aujourd’hui encore existe le parti communiste, mais comme ils sont de “gauche” et pas vraiment contre le sytème, ils survivent, mais ne nous y trompons pas, s’ils y arrivent d’une manière hypotétique au pouvoir, ça recommencera, l’histoire est une roue qui ne finit pas de tourner. Les seuls qui les ont vraiment comabattus sont connus, même si ils sont parfois bannis aux bancs des acusés par notre propre peuples, sans eux l’Europe entière aurait été communiste. Gloire à nos morts et à nos blessés qui ont combattus le communisme.

“La vie a perdu contre la mort, mais la mémoire gagne dans son combat contre le néant”
Tzvetan Todorov
Les Abus de la mémoire.

Alberto Da Giussano · 25 octobre 2016 à 5 h 57 min

Posté depuis Bergamo (nord Italia) :

Mrs. les Hongrois :

Köszönöm, jól ! *

Szebb jövö ! **

* Très bien, merci !
** En avant ! (Les hongrois, ceux sympathisants du Jobbik en particulier, comprendront.)

Debbaudt · 30 octobre 2016 à 10 h 40 min

Que survive la mémoire et la gloire . de tous les belges et autres peuples d’europe mort en luttant contre l’hydre communiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *