Menaces d’extrême-gauche contre les locaux de l’APF à Bruxelles !

Publié par NATION le

L’Alliance for Peace and Freedom (Alliance pour la Paix et la Liberté) est un parti pan-européen reconnu par le Parlement Européen et qui dispose depuis Février dernier, de bureaux situés dans le « quartier européen » de Bruxelles.

Manifestement, cette manifestation normale du pluralisme et de la démocratie semble fortement déplaire à l’extrême-gauche puisqu’elle vient de lancer une vaste campagne pour officiellement faire fermer ces locaux. Mais en fait, il est certain que le but est de pousser à « l’action directe » contre les bureaux en question.

Première manifestation de cette campagne : un meeting « antifasciste » à l’Université Libre de Bruxelles, la veille de la grande manifestation syndicale du 29 septembre prochain. La manœuvre est assez évidente : pousser le noyau dur d’activistes de gauche à se dérouter vers les locaux de l’APF…

Et en cela, le rôle des « antifascistes » dans le système politique actuel est bien clairement établi : détourner les éléments radicaux de la lutte antisystème pour qu’ils aillent se gaspiller comme infanterie coloniale du système en luttant contre les nationalistes.

Ces nationalistes qui, eux, semblent bien plus préoccuper le système que les petits bourgeois en mal de sensations fortes et qui jouent aux casseurs en fin de manifestation.

Dans les années 80, une certaine « extrême-gauche » disait que la constitution de « fronts » anti-ceci ou anti-cela n’était que des diversions visant à détourner l’attention des militants du vrai problème que représentait le système politique. Les rejetons de cette gauche radicale semblent n’avoir rien retenu de tout cela et veulent vouloir jouer l’infanterie coloniale des partis traditionnels qui leur laissent faire le sale boulot…

Notons qu’alors que cette extrême-gauche veut détourner les travailleurs des vraies préoccupations, NATION a appelé à participer (malgré ses critiques envers les syndicats et malgré que NATION ne soutient pas tous les thèmes de cette manifestation) au cortège du 29 septembre prochain contre le gouvernement libéral. Ca, c’est une posture bien plus « révolutionnaire » que celle d’adolescents un peu attardés qui croient que la révolution, c’est jouer au « black-bloc » 4 à 5 fois par an, en jetant quelques pavés sur des policiers qui sont, eux aussi, des salariés…

Il est vrai que le salariat, c’est comme le travail, les gauchistes en parlent beaucoup mais le pratiquent bien peu !

 

Images des "démocrates épris de liberté" qui font campagne contre l'APF

Images des “démocrates épris de liberté” qui font campagne contre l’APF

 


2 commentaires

David · 21 septembre 2016 à 11 h 37 min

Bande clown, gants de combat et para boots, ils me font rire

Pierre Malak · 21 septembre 2016 à 16 h 17 min

Les gauchistes- considèrent que seul leur opinion gaga-bobo-gauchiste, est vérité divine.

J’ai honte pour ces gens, qui ne tolèrent d’autre opinion que la leur. Ce qui est systématiquement le cas de ces gens de gauche.

Si vous dites comme eux, alors vous êtes un démocrate. Si vous émettez une opinion différente, alors à leurs yeux vous devenez un fasciste, un odieux extrémiste véhiculant des idées indéfendables « qui rappellent les heures les plus sombres de notre Histoire »…

C’est grotesque, c’est sinistre.

C’est surtout la démonstartion de l’aveuglement complet de ces gens visi à vis des réalités qui nous entourent.

Si la Nature était de gauche, l’Humanité n’esxisterait tout bonnement pas. La droite c’est construite selon le modèle que nous impose la Nature. Et la Nature ne se trompe jamais, ne pardone jamais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *