Une extrême-gauche qui ne veut pas déplaire au Système qu’elle prétend combattre !

Publié par NATION le

Un militant soi-disant d’extrême-gauche est en procès contre la ville de Bruxelles pour un motif presque drôle mais qui ferait se retourner dans leurs tombes, nombre de vrais révolutionnaires.

En effet, après qu’une manifestation que ce militant avait demandé ait été interdite, l’arrêté d’interdiction a été placardé un peu partout autour des gares et de l’endroit normalement prévu pour le rassemblement. Ceci afin que tout manifestant éventuel ne puisse prétendre qu’il ne savait pas !

Et ce militant est mécontent car il est cité dans cet arrêté comme  « activiste bien connu pour chercher la confrontation avec la police ». Ce qui est quand même très inattendu de la part d’un militant d’une organisation d’extrême-gauche qui si elle porte aujourd’hui le nom de « Gauche anticapitaliste », se faisait appeler auparavant « Ligue Révolutionnaire des Travailleurs » puis « Ligue Communiste Révolutionnaire ».

C’est sans doute la première fois que des « révolutionnaires de gauche » refusent qu’on dise d’eux qu’ils sont des opposants potentiels à la police. C’est à la fois risible mais aussi  assez révélateur de ce qu’ils ne sont révolutionnaires en rien mais juste de bons petits bourgeois, qui aiment un peu jouer dans la rue mais pas au point d’attraper une mauvaise réputation.

Un autre bel exemple de ce qu’est l’extrême-gauche avec cette militante allemande qui porte une affichette “Combattre le capital” et qui va manger chez Mc Do
Catégories : Politique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.