NATION mène plusieurs actions pour le 1er Mai…tandis que l’extrême-gauche casse!

Publié par NATION le

Cette année, pour le 1er mai, nous avons choisi de sortir un peu du schéma classique habituel : demander une autorisation qui nous est le plus souvent refusée, et jouer au chat et à la souris avec les autorités dans un petit jeu bien connu.

Cette année, nous avons donc décidé de mener des actions décentralisées à Bruxelles, à Charleroi et en région liégeoise.

C’est ainsi qu’a été organisée une action devant le Monument au Travail situé dans la commune bruxelloise de Laeken. Un calicot y a été déployé et des discours y ont été tenus. A noter que le Monument en question est situé dans un quartier à forte densité de population immigrée…ce qui ne nous a pas empêché d’y mener action avec nos couleurs. Car comme d’habitude, NATION fait ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut !

A Charleroi, les militants de NATION ont mené une action au tristement célèbre Bois du Cazier, site minier où en 1956, 262 mineurs étaient morts suite à un incendie. Là aussi, calicot et drapeaux ont été déployés et 3 discours ont été tenus rappelant le caractère social de notre Mouvement. Des fleurs ont été déposées à l’entrée de la mine en mémoire aux victimes.

Enfin, c’est à Blegny Mine, en province de Liège, que les militants locaux de NATION se sont manifestés. Il s’y trouve une ancienne grande mine, lieu historique où des Belges et des Européens (Polonais, Espagnols, Italiens, etc…) ont travaillé durement dans des conditions très difficiles, au prix de nombreux morts ! Ici aussi, calicot et discours ont marqué l’action. A noter que celle-ci a été précédée par des collages visant, entre autres, à rappeler que cette fête du 1er Mai n’était pas le monopole de la gauche.

Plus d’images suivront très bientôt !

A noter que pendant que ces actions se déroulaient sans le moindre incident, la crapule gauchiste provoquait de nombreux dégâts à l’occasion d’un cortège d’extrême-gauche à Bruxelles. Et ceci avec la plus totale impunité, tant la bourgeoise de gauche qui domine notre système politico-judiciaire prend grand soin à éviter des ennuis à ses enfants où à ceux de ses amis, qui pullulent parmi ces soi-disant révolutionnaires de gauche.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.