Les mensonges de l’OTAN !

Publié par NATION le

En janvier 2022, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, affirmait que l’Alliance de l’Atlantique Nord n’a “jamais promis de ne pas s’étendre à l’Est. Qu’aucune promesse de genre n’a jamais été faite.” Or, un document découvert il y a peu, démontre que cette promesse a bien été faite :

Ce document a été trouvé dans les archives nationales britanniques, par un professeur de l’Université de Boston, un politologue américain, Joshua Shifrinson. C’est un document qui avait été classé “secret”, mais qui ensuite avait été déclassifié. Le professeur Shifrinson s’est confié et à montré ce document au magazine allemand “Der Spiegel”. Il s’agit en fait, du procès-verbal de la réunion des directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères, britannique, américaine, française et allemande, tenue à Bonn en Allemagne le 6 mars 1991, dans le cadre de la sécurité en Europe centrale et orientale. Selon Der Spiegel, il y est indiqué clairement que “l’OTAN ne devrait pas non plus s’étendre formellement ou informellement vers l’Est”. Il ressort donc nettement que ce document, que les “alliés” avaient convenu que l’adhésion à l’OTAN de candidats d’Europe de l’Est était inacceptable. S’y trouve aussi une note de Jürgen Chrobog, alors directeur politique du ministère allemand des Affaires étrangères qui dit : “Nous avions besoin de nouvelles idées sur la manière d’assurer la sécurité de l’Europe centrale et orientale des pays. Nous avions clairement indiqué lors des négociations 2 plus 4, que nous ne prolongerions pas l’OTAN au-delà de l’Elbe (sic). Nous ne pouvions donc pas proposer l’adhésion à l’OTAN, à la Pologne et aux autres” (c’était aussi la fin du pacte de Varsovie, et la réunion des deux Allemagne, avec cette promesse faite à Gorbatchev.).

Par cette décision, les participants à cette réunion, avaient décidé de renforcer la stabilité et la sécurité de l’Europe centrale et orientale par des accords bilatéraux avec les pays de la région, dans le cadre de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (CSCE). Et que malgré cela, depuis cette “promesse”, il y eut 5 vagues d’expansion de l’OTAN. Ce document prouve néanmoins, que par son secrétaire général, l’OTAN ment éhontément et détourne cette promesse. Ils sont bien sûr soutenus par ce drôle de président des États-Unis, surnommé un peu partout dans le monde “Sleepy Joe”. 

Pour NATION, ceux qui ont détourné cette promesse, Joe Biden y compris, sont en grande partie responsables du conflit actuel qui secoue toute l’Europe, et qui fait des victimes civiles en Ukraine. Nous estimons que ces gens et cet organisme, qui n’en n’est pas à son premier acte criminel, doivent être jugés par un tribunal historique international, car nous devons avoir une justice historique pour protéger la paix en Europe et dans le monde.

Jean-Pierre Demol

Source : Joshua Shifrison, politilogue, professeur à l’Université de Boston – Der Spiegle – Observateur Continental – lesalonbeige,fr – Planètes 360 – Carte de l’expansion de l’OTAN dans les pays de l’Est (1997), par la BBC.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.