Il faut parler de TOUS les responsables des attentats du 13 novembre 2015 à Paris!

Publié par NATION le

Le procès qui s’ouvre aujourd’hui en France sur les attentats qui ont frappé le Bataclan et le centre de Paris en novembre 2015, touchera particulièrement la Belgique puisque ces attentats ont été planifiés et organisé depuis la « riante » commune de Molenbeek.

Alors si bien évidemment, on va parler des auteurs et des responsables directs : les membres de l’Etat islamique, il y a fort à penser que l’on ne  parlera guère des responsables indirects.

A savoir le monde politique, judiciaire et journalistico-médiatique belge.

Le monde politique belge qui n’a jamais osé prendre les mesures nécessaires pour surveiller et mettre hors d’état de nuire les extrémistes islamistes qui pullulent dans le pays. C’est particulièrement vrai à Molenbeek où ces militants étaient même, disons-le, épargnés de par la politique ultra-communautariste menée par le PS et Philippe Moureaux. N’oublions pas non plus, dans le même registre, ces élus belges qui ont mené campagne pour la libération de Oussama Atar, alors détenu en Irak et qui deviendra le cerveau des attentats de Paris.

Le monde judiciaire belge qui n’a rien vu venir (ou si peu), n’a rien anticipé et qui a multiplié les occasions manquées, en particulier autour de Salah Abdeslam. Les mêmes services qui mettront des mois à arrêter Abdeslam, qui se trouvait…à Molenbeek. Il est vrai qu’il fallait tant surveiller l’extrême-droite…

Et bien évidemment le monde journalistique qui nous a enfumé pendant des années en prétendant que le vivre-ensemble fonctionnait et que parler de risque terroriste islamiste était un phantasme d’extrême-droite.

Alors bien sûr, il ne faut ni oubli ni pardon pour les terroristes, mais il ne faut pas oublier aussi de dénoncer tous ceux qui par clientélisme, lâcheté, hypocrisie ou incompétence n’ont pas fait tout ce qu’il fallait pour empêcher cela.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *