C’est de la rupture qu’il faut !

Publié par NATION le

Il est toujours difficile de faire l’analyse de la situation politique de pays étrangers. De même, la sociologie, l’histoire et le paysage politique sont sensiblement différents que ce qu’on trouve en Belgique. Mais si c’est difficile de le faire, ce n’est pas inutile ! En particulier pour un pays comme la France, dont l’actualité politique est très observée en Belgique francophone de par la proximité linguistique.

Pour notre part, nous pensons qu’il y a au moins une leçon à tirer du 1er tour des élections régionales de ce dimanche : c’est qu’actuellement les gens cherchent autre chose qu’un parti « comme les autres » ! Or la quête de normalisation à tout prix du Rassemblement National a juste réussi à ce qu’en effet, les Français le voient comme un parti du même type que tous les autres mais que donc ils le rejettent aussi de la même manière.

Alors que le système politico-financier est dans une impasse et qu’une colère sourde monte partout, c’est justement le moment de ne pas être un « parti comme les autres ». Les Français, mais aussi tous les peuples européens, ont plus que jamais besoin de partis de rupture, de partis radicaux sans être excessifs, de partis fidèles à des valeurs et des principes mais sans être passéistes. Ils ont besoin de partis qui ne soient pas uniquement des machines électorales mais qui sont présents sur le terrain social, écologique, local,…

Alors bien sûr, les élections régionales ne passionnent guère les foules et Marine Le Pen garde néanmoins toutes ses chances de faire un bon score aux présidentielles, mais il n’en reste pas moins qu’elle ferait bien d’apprendre des résultats de hier. Et de refaire du RN, un parti de rupture, plutôt que de vouloir ressembler à tout prix, à cette classe politique traditionnelle toujours plus honnie par la population.

Catégories : Politique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *