Même sur nos services de renseignement, nos politiciens magouillent !

Publié par NATION le

En Belgique, il existe deux services de renseignements : les renseignements militaires (SGRS) et la Sûreté de l’Etat (VSSE).

Et l’un comme l’autre sont soumis aux décisions intéressées et contre- productives de nos gouvernements.

Ainsi, les deux  services avaient été équipés d’un logiciel, très cher, qui est  tellement inefficace qu’il n’est plus utilisé par aucun des deux organismes.

Plus fort encore, la VSSE  a entrepris un travail de numérisation des données qu’elle possède  sur 1 million (!) de citoyens belges…Ce travail devant être accompli par une asbl qui se dénomme SMALS.

Résultat ? D’un budget initialement prévu de 22,5 millions d’ €, on en serait arrivé à un budget de 30 à 50 millions d’ €…pour un résultat très mauvais, puisque des sources internes au service de renseignement se sont confiés à la presse et parlent de système tout à fait inefficace…

Cela fait presque penser au gouffre financier autour du  projet de la gare de Mons…Eh bien, on ne croit pas si bien dire puisque le  responsable de la VSSE, qui a poussé au choix de l’asbl SMALS, est un proche de Di Rupo.

A noter en plus que les membres de la SMALS, en charge de gérer ces informations hautement sensibles, n’ont été soumis à aucun contrôle de sécurité…

Non seulement, on est en plein dans l’ère de « Big Brother » mais en plus, ce Big Brother là n’est plus même plus étatique, il ressort aujourd’hui du secteur privé…

Dans n’importe quelle démocratie digne de ce nom, de tels faits provoqueraient la création d’une commission  d’enquête…Mais pas en Belgique, bien entendu ! Et puis, tant que la  Sûreté trouve des « complots d’extrême droite », c’est tout ce qui compte pour nos politiciens…


2 commentaires

kerstens pieter · 10 avril 2021 à 15 h 41 min

On se souviendra que Louis Michel avait eu cette déclaration délicieuses : “La Sûreté de l’Etat est un outil impeccable !”

    hvl

    hvl · 12 avril 2021 à 8 h 44 min

    c’est Jean Gol je crois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *