Pauvre Italie, retombée aux mains des mondialistes!

Publié par NATION le

L’économiste Mario Draghi, est le nouveau Premier ministre (pour ne pas dire sinistre) de l’Italie. 

Nous aimerions quand même rappeler que cet homme n’est pas un politicien, mais un des outils précieux de la haute finance et du mondialisme.

Lorsqu’il était vice-président de la branche européenne de la banque d’affaires Goldman Sachs, il avait contribué à “arranger” les comptes de la Grèce, lui permettant à la Grèce de faire partie de la zone euro alors qu’elle n’en avait en réalité pas les moyens, ce qui a provoqué un véritable drame économique pour le peuple grec.

Lorsqu’il est devenu président de la Banque d’Italie, entre 2005 et 2011, il plaidait pour la baisse des salaires des fonctionnaires, pour l’austérité et les privations. 

Ensuite encore, lorsqu’il devint le patron de la Banque Centrale Européenne, Mario Draghi est clairement celui qui a obtenu sous pression, la soumission aux diktats financiers du pseudo homme de gauche grec, Alexis Tsipras…

Et encore plus navrant, le fait que Salvini, de la Ligue, lui donne son soutien. Ce qui nous rappelle qu’il ne faut jamais faire confiance aux populistes : du système ils viennent, du système ils restent.

Voilà pourquoi, camarades patriotes Italiens, à NATION, nous tenions à dénoncer cet événement bien triste pour l’Italie.

Jean-Pierre Demol


1 commentaire

Goreux Jacques · 25 février 2021 à 18 h 31 min

Oui, Draghi; Attali; Macron…et Soros. Même idéologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *