Les fausses bonnes raisons de l’interdiction du rassemblement à Lodelinsart!

Publié par NATION le

La ville de Charleroi vient d’interdire le rassemblement que NATION voulait organiser par rapport à la construction d’une méga-mosquée à Lodelinsart. Rien d’étonnant quand on connaît la tolérance, à géométrie très variable, de la gauche en général.

Mais d’habitude, les prétextes ressemblent à quelque chose. A Charleroi, même pour ça, les socialistes manquent de talent.

Lisons plutôt quelques arguments qui nous ont été opposés pour interdire le rassemblement…

Considérant en effet que de tels propos sur le lieu de rassemblement (NDLR : sur un toute-boîte et sur les réseaux sociaux) va augmenter sans aucun doute le nombre de personnes et de riverains sur la voie publique…

Notre réaction : La ville de Charleroi ne tolère-t-elle que les rassemblements pour lesquels, on ne fait pas de publicité ? Le but d’un rassemblement public n’est-il pas d’être public ? Remarquons l’aveu involontaire de la ville de Charleroi qui reconnaît donc qu’un grand nombre de riverains soutiennent potentiellement nos revendications.

Considérant qu’un risque élevé de troubles à l’ordre public peut être estimé compte tenu que NATION manifeste au cœur du quartier incriminé dans lequel de nombreux jeunes  – de plus confinés depuis des mois – y résident et que dès lors un risque d’escalade entre manifestants et habitants s’avérerait important

Notre réaction : Habituelle tarte à la crème lorsqu’on veut interdire les activités des nationalistes. Rappelons que ce trouble, du propre aveu de la ville, ne viendrait donc pas de nous mais bien d’opposants. Eh bien, dans ce cas, c’est à la police à faire garantir nos droits constitutionnels. Et on n’a pas à inverser les rôles en nous interdisant à nous de nous rassembler ! Ensuite sur quels éléments probants se repose la ville pour affirmer qu’une majorité d’habitants nous serait hostile ? Et pourquoi utilise-t-elle le mot « jeunes » ? Ou bien alors, vu que l’on parle de la construction d’une mosquée, la ville de Charleroi ferait-elle indirectement de la stigmatisation en sous entendant que la jeunesse appartenant à certaines communautés serait plus agressive que d’autres ?

Accessoirement, on ne voit pas bien non plus, en quoi le fait d’être confinés donnerait à ces jeunes, le droit de nous empêcher de manifester.

Le dernier point qu’on résume ici car un peu long à recopier explique que les mesures Covid pourraient ne pas pouvoir être appliquées car NATION a distribué un toutes-boites et fait de la publicité sur les réseaux sociaux…

Ce point est une répétition du premier et n’est là que pour donner l’impression d’avoir plus d’arguments qu’ils n’en n’ont en réalité. Remarquons qu’ici, ils extrapolent puisqu’aucun élément probant ne semble démontrer que nous aurions effectivement dépassé la limite maximale d’une centaine de participants.

Une fois encore, le PS montre son vrai visage. Une fois encore, NATION réagira à cette injustice !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *