Léopold II : le scénario était pourtant bien rodé!

Publié par NATION le

Le groupe racialiste LDNA (Ligue de Défense Noire Africaine) lance une vidéo bien provoc, aussitôt reprise par les médias belges, histoire de l’utiliser pour, une fois de plus, insuffler l’esprit de repentance exigé de tous les Belges de souche…

Les extrémistes africains, à défaut de pouvoir la déboulonner comme annoncé, seraient venus endommager la statue. La police serait restée, « matraque au pied » en prétextant que tant qu’on ne s’en était pas pris aux personnes, ils avaient toléré.

Et après ça, de bonnes âmes dans les partis traditionnels auraient dit que décidément cette statue déchainait trop les passions et qu’il était temps de la retirer…Et le tour était joué !

Mais voilà, NATION est venu contrarier ce beau plan !

Notre annonce à nous rassembler, liée à notre réputation de pugnacité (comme évoqué dans le rapport de police établi dans le cadre de la procédure d’interdiction), ont fait que les données du problème ont radicalement changées.

Pour la LDNA d’abord. Manifestement, elle ne s’attendait pas à ce que des groupes patriotes réagissent…Et l’annulation de son action n’a bien évidemment rien à voir avec le covid. Ce qui implique que la LDNA n’est non seulement pas arrivée à ses fins mais qu’en plus, elle s’est publiquement dégonflée. Pour rappel, la LDNA avait jeté l’éponge avant même que la ville de Bruxelles n’ait publié un arrêté d’interdiction.

Pour les autorités ensuite, qui se sont retrouvées avec le risque d’une confrontation entre la LDNA et les patriotes belges. A noter que dans un premier temps, la ville de Bruxelles voulait uniquement interdire le rassemblement initié par NATION. Et c’est suite à notre mémoire en défense contre l’arrêté d’interdiction que la ville de Bruxelles a élargi l’interdiction à tous les groupes, y compris la gauche et la LDNA. Finalement, cette interdiction fut un mal nécessaire pour être certain que la police allait être présente et donc, indirectement, protéger la statue…

Ainsi donc par notre rapidité à réagir, notre détermination, un travail juridique mais aussi militant et de communication, nous avons mis en échec le scénario que l’on nous préparait.

Et à la vue du nombre de réactions à notre vidéo de « réponse à la LDNA » comme pour l’article sur notre action de ce samedi, on peut constater que NATION apparaît une fois de plus, comme le seul mouvement patriote VRAIMENT actif  de Belgique francophone.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *