Pour les nôtres…aussi au Parlement européen !

Publié par NATION le

Les députés européens de l‘APF continuent de travailler à contre-courant de l’euro-mondialisme régnant au sein des institutions européennes.

Ainsi, les députés du LSNS, seuls députés slovaques ayant protesté contre le fait que le Parlement ait voté une résolution contre le racisme intitulée « Black Lives Matter » (la vie des Noirs compte) alors qu’il avait la possibilité d’intituler cette résolution « All Lives Matter » (la vie de chacun compte).

Mais il y a aussi le député grec Anthanasios Konstantinou qui a réagi à un rapport de l’OCDE qui démontre le poids très lourd que font peser les taxes et les impôts sur les ménages européens.

Et il apparaît que cette très importante pression financière influe sur la natalité. En effet, les ménages réfléchissent à deux fois avant d’augmenter le nombre de bouches à nourrir.

Le député constate que, parallèlement, les gouvernements européens donnent de nombreux avantages financiers aux familles de migrants venues récemment s’installer en Europe. Ainsi, chaque enfant né en Europe a déjà une dette tandis que des enfants nés en Afghanistan, en Somalie ou ailleurs sont subsidiés par l’Europe.

Ce qui est bien évidemment un appel d’air et pousse de nombreux migrants à venir s’installer illégalement en Europe.

C’est dans ce cadre que Anthanasios Konstantinou a proposé au Parlement européen, la création d’un « Comité de soutien démographique aux populations indigènes d’Europe ». Comité qui aurait pour but, comme son nom l’indique, de proposer des mesures pour pousser les Européens de souche à augmenter leur natalité.

Gageons que la demande de notre camarade a peu de chances d’être acceptée, car si le terme «indigène » devrait plaire aux bien-pensants, le fait de rajouter « d’Europe » devrait bien plus les bloquer.

Au centre, Deux dépurés APF ( Anthanasios Konstantinou et Milan Uhrik) avec
Hervé Van Laethem (NATION) et Vincent Vauclin (Dissidence Française)


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *