Catherine François : une mère pour tous les antifa ?

Publié par NATION le

Catherine François est une conseillère communale très socialiste[1] de la commune de St Gilles qui nous rappelle à quel point, ceux qui se considèrent comme des « élites politiques » estiment aussi qu’eux et leur progéniture sont au-dessus des règles et des lois.

Ainsi, après que son fils ait été interpellé par la police de sa propre commune (selon la presse, il n’en est pas à ses premiers démêlés avec la police), « l’élue » a pété un plomb et a publié sur Facebook, un texte proche de l’hystérie, accusant sa police de « pulsions nazies » et insultant nommément un inspecteur de police. Ce qui ne manque pas de piment lorsqu’on sait que l’intéressée était encore membre du Conseil de police de la Zone Midi[2].

Par après, s’étant fait tapé sur les doigts par son propre bourgmestre, elle a retiré son post tout en s’excusant du bout des lèvres, expliquant qu’elle avait agi comme une maman en colère. Dont acte, sauf qu’elle est une habituée des écrits et des actions musclées.

Ainsi fin 2019 où cette gentille maman dans un même post (voir ci-dessous) :

  • traitait le gouvernement MR-NVA de fachiste (étonnant que des gens qui n’ont que ce mot en bouche ne sachent même pas l’écrire)
  • disait de l’office des étrangers qu’elle était une administration de fonctionnaires collabos
  • souhaitait à ces mêmes fonctionnaires de se faire couper les parties génitales
  • souhaitait l’impuissance sexuelle à tous les ministres (heureusement Di Rupo et Luperto n’étaient pas au pouvoir à ce moment-là..)
  • et last but not least souhaitait la frigidité au Roi Philippe qu’elle traite de « collabo aux ancêtres criminels »

Ainsi 2012 où elle prêtait main forte à ses amis « antifa », contre la police, en marge d’une contre-manif musclée de l’extrême-gauche, voir la vidéo (entre 0’25’’ et 0’30’’) et photo ci-dessous. A l’occasion, sur une autre chaîne, elle s’était d’ailleurs fendue d’un petit crachat sur NATION 😉

Il semblerait donc qu’en fait, Catherine François se sente un peu la mère de tout ce qui est à l’extrême-gauche, en séjour illégal ou en rébellion  contre la police.

Si Staline était le “petit père des peuples”, Catherine François semble donc être la mémère des petits merdeux !


[1] elle aurait sans nul doute sa place au PTB mais estime sans doute que les plans de carrière sont moins intéressants qu’au PS

[2] dont elle vient de démissionner suite aux réactions outrées à propos de ses écrits


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *