L’impunité de l’extrême-gauche toujours plus avérée!

Régulièrement, nous dénonçons l’impunité flagrante de l’extrême-gauche en Belgique, lire ICI par exemple !

Deux événements récents ne font que confirmer ce constat.

Le premier est le réquisitoire du Procureur du Roi dans le procès d’une bande d’anarchistes suspectés  de nombreux actes de violence. Au début, les préventions parlaient même de terrorisme. Mais elles ont ensuite été revues à la baisse par ce même Parquet. 

Et si les chargent restent lourdes, les peines réclamées sont par contre ridicules…

  • 300 heures de travail ou une peine subsidiaire de 4 ans (1 personne)
  • 250 heures de travail ou une peine subsidiaire de 3 ans (2 personnes)
  • 200 heures de travail ou une peine subsidiaire de 30 mois (4 personnes)
  • 150 heures de travail ou une peine subsidiaire de 18 mois (1 personne)
  • 100 heures de travail ou une peine subsidiaire 12 mois (1 personne)
  • 12 mois de sursis et une amende de 50 euros (1 personne)

A la lecture de ce réquisitoire, on se demande vraiment pourquoi a été initiée une enquête qui a duré plusieurs années et qui a nécessité la mise en œuvre de nombre de « moyens spéciaux » d’enquête : policiers pénétrant en cachette dans les domiciles pour y cacher caméras et micro, filatures, interception du courrier, écoutes téléphoniques, collaboration avec la Sureté de l’Etat et les services de renseignement de l’armée…Tout ça pour ça !

Second exemple, le « cortège révolutionnaire » du 1er mai dernier à Bruxelles au cours duquel la fine fleur de l’extrême-gauche belge a commis nombre de déprédations le long du parcours. Déprédations fièrement revendiquées d’ailleurs sur le site du groupe gauchiste pro-terroriste Secours Rouge : « Une banque, une voiture de police, des panneaux électoraux, le siège de l’ONEM et celui du PS ont été pris à partie. Le PS et l’ONEM ont eu des vitres brisées, des jets de peintures, des tags (“collabo” et “crève la gauche du capital” pour le premier, “flic social” pour le second). La manifestation s’est terminée sans blessure ni arrestation. »

Tout ceci, et comme le souligne lui-même le texte des gauchistes, sans la moindre intervention de la police bruxelloise. C’est bien évidemment une toute attitude de la police que quelques jours plus tôt, lorsque cette même police bruxelloise menaçait d’arrestation 1 (un !) militant de NATION présent seul dans le très calme rassemblement de souvenir du génocide arménien.

« On » laisse faire l’extrême-gauche, c’est maintenant avéré !

Et seul NATION tient tête à ces casseurs gauchistes ! Raison de plus pour voter pour les listes de NATION !

Bourgeois en mode “casseurs”, le temps que ça leur passe et qu’ils deviennent sociaux-démocrates

Un commentaire sur “L’impunité de l’extrême-gauche toujours plus avérée!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑