RTL-TVI n’aime pas la controverse

L’émission dominicale « c’est pas tous les jours dimanche » de ce week-end dernier était consacrée à l’attentat islamiste de Liège. Comme à chaque fois pour ce genre de sujet, on invite pratiquement toujours les mêmes personnalités dont les discours répétitifs et polis ne convainquent plus personnes. Afin d’être certain que le débat reste bien cadré, on préfère inviter des journalistes et pseudo-spécialistes dont les réponses toutes faîtes n’entraineront pas le présentateur vers la polémique. Ainsi, le « pas d’amalgame », « ils ne sont pas tous pareils » ou encore « l’islam est une religion de paix », jalonnent chaque intervention visant à dénoncer la barbarie islamique.

Le débat est donc sans surprise, aseptisé et inintéressant, bien loin même des préoccupations du citoyen qui se demande quand cela va s’arrêter, quand va-t-on enfin prendre des solutions radicales. Ce n’est que timidement vers la fin de l’émission, le présentateur donne la parole via une liaison téléphonique, au père du jeune Cyril lâchement abattu par le djihadiste. Au bout de trente secondes, cette conversation prend court quand le papa fait remarquer que « ce sont des belges qui sont victimes ».

Le « débat » surréaliste continue vers sa fin quand le présentateur lui donne une nouvelle fois la parole. Le papa n’a pas apprécié qu’on lui ait coupé la parole, dès lors il demande qu’on le laisse s’exprimer jusqu’au bout. Les invités médusés et présentateur prit au piège ne peuvent cacher leur malaise. « Ce sont les politiciens les responsables » déclare –t’il avant de faire remarquer leur laxismes et leur politique migratoire. « On accepte toutes sortes de gens sans qu’ils doivent faire le moindre effort d’intégration ! » et de s’insurger ensuite contre l’immigration musulmane ce qui lui vaudra tout simplement comme seule réponse, la coupure de la transmission et le générique de fin. Cela démontre à quel point, la presse belge n’est plus plurielle et que tout débat de fond est tronqué en tenant plus d’une pièce de théâtre que
de l’échange de points de vues. Ainsi dans ce pays, la liberté d’expression n’est plus, même pas pour le parent d’un jeune homme de 22ans victime d’une guerre venue d’ailleurs.

Honte à RTL-TVi, cet organe du système qui par sa lâcheté collabore à l’islamisme ! A noter pour finir, que comme certains l’on rappelé, nous sommes en guerre contre l’islamisme… Nous ferons simplement remarquer qu’en temps de guerre, ce genre d’attitude de la part d’un média lui vaudrait une interdiction d’émettre pour faits de haute trahison.
Pour le Mouvement NATION, les administrateurs de cette chaîne de télévision peuvent démissionner. Cela serait un acte de courage, s’ils ont encore un soupçon de patriotisme en eux. Mais ça, on en doute très fortement…

14 réflexions au sujet de « RTL-TVI n’aime pas la controverse »

  1. Moi, ce que je ne comprends pas, c’est qu’aucune chaîne TV comme rtl-tvi, la rtbf et autres ne donnent la parole à TOUS les partis politiques, même ceux d’extrême droite, partis qui ont autant droit à la parole que les gros partis pourris et corrompus de ce pays tels que mr, cdh, ps et ecolo.
    les nouveaux partis comme le ptb ont déjà vu leur président interrogés sur rtl après le journal…….
    NATION, jamais….. pas droit à la TV !!!
    Démocratie ??????
    JAMAIS !!!!!!!!!!!
    La Belgique est une dictature camouflée…. Je l’ai toujours dit !

  2. Tous les merdias sont à mettre dans le même panier. Nous devons nous préparer au pire à moins que la population ouvre enfin les yeux.Je ne vois aucun politicien ayant le courage de dire la vérité sur cette croyance mortifère qu’est l’islam.

  3. Je rappelle à toutes fins utiles, qu’aucune loi n’oblige à regarder, ni même à posséder un téléviseur. Croyez-en mon expérience personnelle, en la matière. Expérience vieille de 27 années, sans téloche qui me permet de conclure qu’ont peut facilement s’en passer.

    Si j’en juge par l’actualité qui prête à RTL de traverser une très mauvaise passe actuellement, et si 30 ou 40 % de Belges n’avaient plus de téléviseur depuis autant de temps que moi, il est raisonnablement permis d’imaginer que RTL appartiendrait aujourd’hui, à la préhistoire.

    C’est un choix ! Chacun voit comme il veut.

  4. Ce n’est pas étonnant de la part de RTL. Leur slogan n’est-il pas “VIVRENSEMBLE”. Combien d’informations sont tues par ces chaînes de télévision,informations qui pourraient déstabiliser énormément les jugements de la population vis à vis de la politique et l’acceuil des migrants? Comme cette information??? parue, hier, sur le site de sudpresse, au lendemain donc des funérailles des 2 policières: Les proches des victimes peuvent espérer une indemnisation. Quand je pense au nombre de morts qu’à généré les 2 guerres du siècle passé pour repousser l’invasion allemande! Et ici, nous n’assistons pas à une invasion? La fin de la Belgique est très proche, et cela avec la complicité de politiciens véreux et des médias de désinformation.
    René Martin

  5. Très bon article.
    RTL et la RTBF sont deux médias belges de propagande de masse.
    Pour ceux qui n’ont pas la culture de comprendre ce que c’est “la propagande”,eh bien vous la subissez tous les jours de la part de ces deux médias qui vous mentent et vous manipulent en faveur de l’idéologie au pouvoir.

  6. Ne jamais oublier que l’Islam est un pur produit d’importation absolument étranger à l’histoire et à la culture de la Belgique. Les forces qui nous dirigent ne veulent pas que l’on en prenne conscience et préfèrent parler de “radicalisation” (qui n’est qu’un processus et non une croyance) en évitant toute référence à l’islam alors que la conversion a bien dû précéder ledit processus. Ce Belge qui haïssait la société où il était né a embrassé à un moment donné une religion étrangère et ennemie sous sa forme la plus radicale, celle qui génère le terrorisme aveugle. J’attends des médias qu’ils présentent les choses ainsi mais ce n’est pas pour demain, hélas !

  7. Vous dites, dans votre article : “honte à RTL”.
    Mais cette chaîne appartient au MR et le MR est au pouvoir, grâce au compromis de la particratie.
    Tout est programmé pour créer un malaise dans l’esprit de la population.
    Tout simplement pour permettre à ceux qui ont le pouvoir réel : les banques ; de continuer à donner leurs ordres aux gouvernements dépendants de la soit-disant union européenne, de continuer à voter les lois qu’ils dictent et qui visent, avant tout, à faire des populations, des esclaves taillables et corvéables à merci.
    Pour preuve dans tous les pays membres, les nombreuse atteintes aux droits sociaux des travailleurs et la déstabilisation pour privatisation de tous les services publics.

    Cette privatisation nous donne la possibilité de voir par nous-mêmes qu’elle a pour conséquence d’augmenter les prix de l’énergie et des services, autrefois publics et de précariser une partie de plus en plus nombreuse des populations.

    La dette, qui n’est qu’un investissement des banques ne cesse de monter par la corruption des gouvernement qui, contre rétribution et placements, continuent à emprunter pour des besoins qui ne sont pas ceux des populations.

    Si Nation était le parti populiste qu’il prétend, il comprendrait que tous les investissements, qui contribuent à augmenter les dettes des pays membres, sont traitées et négociées au sein de la Commission Economique Européenne qui s’est intitulée Union Européenne en 2011.

    La politique migratoire n’est qu’un dérivatif et pourrait être réglée en six mois mais si la CEE poursuit dans cette voie, c’est que TOUS ses membres sont payés pour cela !

      • Pour moi, populiste n’est pas péjoratif. Il ne l’est que pour les partis au pouvoir.
        Ce que je reproche à Nation, c’est de considérer et de cautionner la Commission Economique Européenne et de faire croire que l’on peut réformer quelque chose d’aussi corrompu en ne la reniant pas.

        • En quoi cautionnons nous la CEE (qu’on appelle plus comme ça depuis bien longtemps d’ailleurs). Nous sommes pro-européens bien sur mais par l’Europe de l’Union européenne.
          Nous pensions nous être suffisamment exprimés sur le sujet pour que cette info soit accessible à tous

          • Y a-t-il une autre façon d’être pro-européen qu’en supprimant cette “union Européenne” des banques et des multi nationales?
            Ce n’est pas en y restant que les gouvernements et les partis pourrons faire quelque chose.
            Les gouvernements se plient aux lois des lobbyings.
            Ce sont les banques qui font les lois européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *