Juncker…le “bas-les-masques” d’une eurocratie tyrannique

Publié par NATION le

juckerQue l’on soit contre ou pour le CETA, là n’est pas le débat aujourd’hui . Ce qui est certain, c’est que l’épisode tragi-comique de la pseudo-rébellion wallonne a eu pour conséquence directe de montrer au grand jour et au vu de tous, grâce aux éructations haineuses de Juncker, le vrai visage de la commission européenne.

Hypocrite, agressive, arrogante et dédaigneuse…cette institution ploutocratique, vivier de lobbyistes et d’apparatchiks à la solde du capitalisme « apatride et vagabond »  et des groupes d’intérêts maffio-financiers, a le culot d’oser donner des leçons à un Etat.

Oh bien sûr, il ne s’agit que de notre Belgique, minée par ses tiraillements fédéraux, son incapacité à se donner un cap face aux lames de fond antagonistes qui traversent ses régions savamment mises en opposition par des politicards aux petits pieds… cette Belgique qui fait à la fois rire et pitié, tellement  elle incarne un surréalisme institutionnel qui transforme des avocaillons aux ordres du parti en stars des médias aux ordres.

Mais quand même…quel aveu ! Nous savions que l’enlisement européen avait gobé notre souveraineté. Mais avant, il y avait les apparences… il restait un vernis régalien ; à travers un béret rouge, une coupole usée de palais de justice, un plafond suintant d’un musée… un « p’tit queqchose », quoi…

Eh bien non ! Juncker a poussé son étron… forçant même son compère Donald Tusk (au nom fleurant bon le Disney(po)land) à constiper ses propos. Il a mis en garde la Belgique à réfléchir à son modèle interne.  Attention les chenapans, sinon, prochaine fois, panpan cucul… et plus de subsides pour vos gares « calatravesques ».

Et tout cela devant des journalistes rigolards de voir les petits belges se voir corrigés en public…

On en est là et tout le monde s’en fout. La Flandre se gausse des communistes wallons, le troubadour wavrien qui nous sert de Premier va serrer des milliers de mains en Chine, Magnette, fier comme un paon s’auréole de gloire au grand désespoir d’un Elio vieillissant (il y a toujours un temps pour butiner les roses, même après non-lieu…) et le nain humaniste et bastognard agite son petit égo pour justifier une pré-reconversion avant son prochain cataclysme électoral…ainsi va le petit monde politique belge….

Ah, Juncker ! Je te préférais ton homonyme aéronautique….au moins, il volait mieux…

Charles Marly

Catégories : Politique

2 commentaires

Walraevens · 5 novembre 2016 à 0 h 27 min

Ce mt Juncker se croit tout permis en nous ridiculisant. De plus d’être alcoolique,et je pense qu’il est le seul à vouloir de la Turquie dans l’UE,comme ci on est pas assez dans la merde avec cette UE . Démission de cet imbécile , irresponsable,imconpetent,etc…

James · 5 novembre 2016 à 23 h 49 min

Juncker est un homme de paille comme tous les autres. L’EUSSR est une copie conforme de l’USSR. L’EUSSR qui a été conçue après la guerre aux Etats Unis. (comme d’ailleurs l’USSR qui a été financée par les banksters de Wallstreet).
Source : http://www.blacklistednews.com/The_EU_%E2%80%93_A_CIA_Covert_Operation/50918/0/38/38/Y/M.html
(en anglais).
Vu l’évolution du dossier CETA, j’ai de plus en plus la conviction que “la résistance”(sic) de Magnette, était un coup monté pour renforcer le pouvoir de la commission et pour accelérer l”évolution vers le nouvel ordre mondial. (cfr le principe : problem-reaction-solution du NWO).
Juncker ,qui aime bien le lait battu, est le complice idéal.. surtout avec une casserole dont le nom commence avec “P…”!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *