Crise gouvernementale ou pièce de théâtre ?

Nous pencherons bien évidemment pour la seconde solution. Les élections approchant, il faut bien rouler des mécaniques pour plaire à ses électeurs. C’est exactement ce qu’a fait la NVA qui, rappelons-le, avait accepté voici quelques mois le principe de ce traité sur la migration. Avant de se sentir obligé de changer d’avis sous la pression…