Une sorte de révisionnisme concernant les crimes dans l’ex-Congo belge !

Publié par NATION le

Comme d’habitude, la «bien-pensance» libérale et gauchiste veut imposer l’image des Blancs responsables de pleins de crimes au Congo. Oubliant de parler des nombreux Blancs eux-mêmes victimes d’atrocités par les rebelles congolais et souvent communistes et qui ont assassinés, torturés, mutilés et violés nombre de personnes européennes[1].

Mais pour ces victimes, ce qui nous sert de souverain et nos «dirigeants» ne vont exiger aucune excuse. Comme d’habitude, nos dirigeants acceptent ce complexe de se sentir d’être coupables car Blancs…

Notons que quasiment l’ensemble de notre monde politique collabore à cette accusation systématique des Blancs et à la négation des crimes qu’ils ont subis.

Remarquons aussi que la plupart des soi-disant groupes politiques «patriotiques» se taisent complètement sur le sujet, histoire de ne pas désobéir au politiquement correct imposé par leurs vrais maîtres. A NATION, comme d’habitude, nous ne sommes pas soumis à ce politiquement correct et nous n’oublions pas d’être solidaires avec toutes les victimes européennes assassinées par les ancêtres politiques des escrocs dictatoriaux qui gèrent aujourd’hui ce pays !

Pas de pardon pour les coupables, et beaucoup de mépris pour les lâches de tous types !


[1] Dans les années 60 mais aussi en 1978 à Kolwezi

Victimes européennes massacrées à Kolwezi par les amis de l’époque des nouveaux alliés de notre gouvernement

1 commentaire

Pieter KERSTENS · 8 juin 2022 à 18 h 19 min

Effectivement, le “politiquement correct” et la réécriture de l’Histoire imposée par les socialauds-marxistes actifs dans l’enseignement ont totalement déformé et mensongèrement décrit la colonisation des Belges partout dans le monde et notamment en Chine et au Congo.

Mais des livres indépendants et sérieux dressent quand même un constat équilibré de l’ouvrage positif laissé par nos ancêtres dans ces terres lointaines. On peut se référer aux livres suivants :
*L’Histoire de la Belgique par L.Willaert paru aux Editions Casterman en 1947 (cf pages 323 à 339)
*Le Livre de l’Histoire de la Belgique par Emile Lecerf et Auguste Servais édité en 1985 par GP Rouge et Or, dans lequel est relatée l’œuvre de Léopold II des pages 175 à 187.
*Congo Belge, l’Empire d’Afrique. Souvenirs du XXème siècle de Jacques Noterman, paru chez Probase en 2004. Cet ouvrage n’a pas la prétention de raconter en détail toute l’histoire du Congo. Ce livre est un rappel de la découverte et du développement d’un pays potentiellement très riche, ainsi que des actions, souvent héroïques et désintéressées posées par quelques dizaines de belges.

OUI, nous devons rendre hommage et respecter la mémoire de tous ceux qui ont participé à la colonisation et au développement du Congo jusqu’à son indépendance en 1960. GLOIRE A EUX !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.