La gestion scandaleuse de l’économie en Belgique!

Publié par NATION le

Ce n’est un secret pour personne que lorsque l’économie d’un pays va mal, cela se répercute sur le social. Nous vivons dans un pays qui permet aux riches de s’enrichir toujours plus, au détriment des plus démunis qui deviennent, eux, de plus en plus pauvres. 

Et ce que nous subissons avec les crises financières successives depuis au moins 40 ans démontre l’incompétence des gouvernements successifs pendant cette période, avec leurs coalitions improbables. Cette incompétence se vérifie à tous les niveaux politiques, de gauche comme de droite.

Certaines personnes reprochent parfois à NATION certaines de nos propositions et nous demandent “Où allez-vous chercher l’argent pour combler les trous immenses laissés par nos politicards ? Et sans piocher dans les poches des contribuables ?”

Notre réponse est simple : il faut prendre l’argent là où il se trouve en suffisance. Et es exemples sont nombreux et divers. 

Par exemple, la fraude fiscale…C’est un calcul récent de la Cour des Comptes qui a réveillé ma mémoire au sujet de ces fraudes fiscales faramineuses. Dans un rapport qui doit sortir sous peu, mais dont le journal “L’Écho” a déjà pris connaissance, la Cour des Compte a calculé les montants incroyables qui sont passés par la passoire des régularisations fiscales, notamment avec l’argent placé à l’étranger. 

Alors s’il faut tenir compte, comme le disent des experts en droit fiscal subventionnés, de la fameuse “présomption d’innocence “, il n’en reste pas moins que c’est une fraude et même une sorte de blanchiment d’argent. 

Ces “fraudeurs”, ont rapatrié sur ces cinq dernières années, plus de 40 milliards d’euros d’argent au noir, ne recevant parfois qu’une amende insignifiante sur les intérêts, alors que les bénéfices sont immenses. Il est pourtant clair que de tels bénéfices, pourraient rapporter des milliards d’euros aux caisses de l’État, qui ne devrait plus taxer le petit peuple à outrance.

Imaginez que ces fraudes existent depuis des décennies, imaginez, les sommes immenses qui n’ont pas été mises au service de l’économie du pays, et que les branquignols qui nous dirigent (depuis trop longtemps) laissent passer soit par complaisance complice, soit par une véritable incompétence, qui laisse notre économie au bord du gouffre !

Soyez sûrs, que NATION au pouvoir, exigerait une tolérance zéro vis-à-vis de ce système de fraude, et les autres. Il est grand temps pour le peuple belge, et les Européens vivant en Belgique, de réfléchir une bonne fois. Car la crise financière actuelle ajoutée à celle de la Covid-19, n’annonce pas un avenir économique et social radieux. 

N’écoutez plus, ne votez plus, pour ces incompétent(e)s, que l’on retrouve à chaque élection…Tournez-vous vers des gens du peuple, qui voient l’intérêt du peuple d’abord. Et il n’y a qu’à NATION que vous trouverez ces gens, rejoignez-les !!!

Jean-Pierre Demol

(Sources : Cour des Compte – L’Écho – Droit fiscal de la KUL Leuven)


1 commentaire

kerstens pieter · 12 mai 2021 à 16 h 52 min

Et le devoir de mémoire nous impose cette évidence : le mauvais exemple vient surtout des ministres et barons locaux qui trichent et volent le peuple. Rappelons-nous donc la crapule Paul Vanden BOEYNANTS qui en 1985 avait été condamné par le président Amorès au tribunal correctionnel de Bruxelles pour 68 délits retenus sur 145 relevés en qualité de “fraudeur viscéral et invétéré”. N’oublions pas non plus les pourris du PS à Liège avec le sinistre COOLS ni les magouilles à Charleroi.
OUI, il faudra rapidement “Vider les ordures politiques”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *