Nadia Geerts où quand la multiculture dévore ses défenseurs!

Publié par NATION le

Nadia Geerts est une enseignante récemment harcelée pour avoir exprimé publiquement sa farouche opposition aux tenants de l’islamisme et à la récente décision d’autoriser le port du voile islamique dans l‘enseignement supérieure. Harcelée au point qu’elle ne pourrait pas continuer à exercer sa fonction.

Ce cas, aussi irritant soit-il, n’est malheureusement plus vraiment étonnant puisqu’on savait  certains islamistes bien rôdés au lancement de telles campagnes de dénigrement. Comme on l’a vu avec la terrible affaire Samuel Paty, cet enseignant assassiné suite à une telle campagne.

Mais où ce cas est particulièrement emblématique, c’est au travers de la personnalité visée. Nadia Geerts appartient à cette gauche droit-de-l’hommiste qui n’arrête pas de vous parler de combat antiraciste et blabla. Et pourtant, on n’entend guère la gauche institutionnelle pour condamner ce dont elle est victime. Le PS voudrait-il éviter de froisser un grand nombre de ses électeurs ? Pas trop vu non plus le PTB, prendre position. C’est vrai que les femmes voilées, le PTB préfère que ses leaders soient pris en photo avec…

Mieux (ou pire !) encore, Nadia Geerts fut une collaboratrice du site anti-nationaliste Résistances. Dont il faut reconnaître qu’elle s’est assez vite éloignée, en prenant assez tôt des positions très opposées à un certain Islam politique[1]. Et à ce jour, le site Résistances (soi-disant opposé à tous les extrémismes) n’a pas fait le moindre communiqué en faveur de son ex-collaboratrice.

Nadia Geerts apprend à ses frais que la multiculture dévore parfois ses propres défenseurs.


[1] On lui avait d’ailleurs fait un petit clin d’œil à ce sujet lors du Congrès de NATION en 2010 (voir ci-dessous)

En 2010 déjà, dans un moment d’euphorie, les militants de NATION appelaient Nadia à les rejoindre (LOL)


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *