Fake news : et si c’était aussi oublier de dire certaines choses ?

Publié par NATION le

Un bel exemple de la manière dont les médias occidentaux traitent les infos, est l’affaire Yuri Dmitriev.

En effet, en septembre  dernier, certains médias occidentaux ont annoncé la condamnation de ce citoyen russe à 13 ans d’emprisonnement. Les médias  occidentaux mais aussi des diplomates, des organisations de défense des droits de l’homme et même l’OSCE[1], présentent Dmitriev comme un activiste pour la défense des droits de l’homme.

Le problème est que cette condamnation a été motivée, selon les autorités russes, par des faits d’agression sexuelle sur sa fille adoptive…

Mensonges, montage, diront certains! Il s’agirait d’un complot visant à salir celui qui est aussi un des responsables locaux d’une association de défense des droits de l’homme Association, entre parenthèses, bien connue pour son financement par des sponsors étrangers.

Peut-être ! Mais les médias occidentaux devraient aussi donner la raison, du moins officielle, de la condamnation. Après, c’est à chacun à faire son opinion !

Mais nous avions oublié que nous parlions des médias occidentaux, c’est-à-dire les pires organes de désinformation qu’on ait jamais connu…

[1] Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe

Catégories : Médias

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *