UNE PROPOSITION FORMIDABLE

Publié par NATION le

La crise sanitaire du Covid 19 touche toute l’Europe et les dirigeants ne savent plus à quel saint se vouer. Chaque Chef d’Etat ou de Gouvernement y va de ses propositions qui, mois après mois, se contredisent souvent.

Dans le concours des propositions imbéciles, un pas vient d’être franchi par une experte en Belgique.

Interrogée sur la RTBF, Frédérique JACOBS, infectiologue à l’hôpital Erasme à Bruxelles, propose le report des fêtes de Noël en Juillet/Août “quand il fera beau”.

Et pourquoi pas non plus reporter la Saint Valentin au 12 août? Et les défilés du 1er Mai au 1er Novembre? Ou alors, regrouper l’ensemble des fêtes et des jours fériés durant la même semaine en été, “quand il fait beau” ?

A entendre de telles inepties, on peut se demander si le virus atteint non seulement les voies respiratoires, mais aussi les facultés mentales de certains spécialistes, médicaux ou politiques.

D’ores et déjà, la Belgique a pris une grande avance dans le domaine de la connerie !

Pieter Kerstens

Catégories : Carte blanche

2 commentaires

Jean-Pierre Demol · 1 novembre 2020 à 7 h 13 min

De Monsieur Hervé Depièreux

Bonjour ,
Excusez-moi mais vous êtes mal informés.
J’ai entendu cette personne au JT. Elle a simplement voulu dire que les fêtes de fin d’année pouvaient être fêtées en famille ou entre amis dès le moment où nous serions débarrassés du Covid, c’est-à-dire vraisemblablement lors de l’été prochain. Cela signifie que nous pouvons bien tous nous passer de faire la fête en pleine crise sanitaire et reporter ces moments de joie et de partage vers un horizon plus sécurisé. Attention donc à ne pas déformer les propos tenus.
Merci.

Bien à vous,

H. Depièreux

kerstens pieter pieter · 2 novembre 2020 à 18 h 00 min

Monsieur Depièreux, je ne suis pas “mal informé” et ne déforme pas les propos tenus par la doctoresse JACOBS sur les antennes de RTL, dont la déclaration a été abondamment reprise par les médias. Son point de vue est clair : “Quand il fera beau, on pourra sans doute fêter la Noël en été”, puisque l’on aura reporté cette célébration “vers un horizon sécurisé “. En 2021 ? 2022 ? Nul ne peut le prévoir aujourd’hui, ni demain .
C’est bien sûr avec ironie et sens critique que je conteste (à mon point de vue personnel) les multiples décisions qui émanent de prétendus experts, souvent en désaccord entre eux, mais qui ont mis l’économie du pays à genoux.
J’appartiens à un groupe à risques, et j’ai connu la grippe “asiatique” en 1957, puis la grippe de “Hong-Kong” en 1968, et d’autres épidémies par la suite. A chaque fois, il y a eu des dizaines de milliers de décès, dont un grand nombre de “vieux” , ce qui est normal : plus on est âgé, plus on a de chances de mourir. Et n’oublions pas , “nul n’est immortel”.
Ce qui a changé depuis 50 ans, c’est la persistance d’une chimère fondée sur le “principe de précaution”, c’est l’idée de faire la guerre sans morts ni blessés, c’est aussi l’objectif de “mourir en bonne santé”. Et depuis le demi-siècle écoulé, ni les parents, ni les fonctionnaires de l’Enseignement n’apprennent le goût de l’effort et l’esprit de sacrifice à leurs enfants.
Depuis l’aube du XXIème siècle, c’est en permanence “TPMG” (Tout Pour Ma Gueule), et rares sont ceux qui nous parlent de responsabilité individuelle et de sens du devoir.
C’est pourquoi je considère, pour ma part, que les gouvernements successifs depuis des décennies sont composés d’ignorants, incapables, arrogants et lâches.
Bonjour chez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *