Réflexions sur une crise !

Publié par NATION le

En Belgique l’absence de gouvernement de longue durée, après les élections législatives du 26 mai 2019, reflète l’incapacité des partis du Nord et du Sud du pays à s’entendre à former un gouvernement dans l’unique intérêt des citoyens.

Les deux grands partis, la N-VA en Flandre et le PS en Wallonie, bloquent volontairement toute idée de parvenir à un accord pour sortir de la crise et donner à la Belgique le gouvernement fédéral qu’elle attend depuis des mois pour enfin s’occuper des problèmes socio – économiques dont souffre la population.

Sauf un miracle, rare en politique,  ces deux partis ne pourront jamais s’entendre.

En cause, le fait que la N-VA soit un parti séparatiste qui veut la destruction de la Belgique. Mais aussi à cause du PS qui est responsable du déclin de la Wallonie et de Bruxelles par sa politique migratoire à tout va, qui génère des dépenses mirobolantes de l’ordre de plusieurs milliards d’euros annuellement sans se soucier de l’impact négatif sur les finances publiques.

Il en résulte une pauvreté irréversible de la population si rien n’est fait pour stopper ce phénomène destructeur.

En fait, ces deux partis mènent la Belgique à sa perdition et il est grand temps pour les belges de se rendre compte de quel parti est vraiment à ses côtés.

Le paradoxe de la politique belge est que le mouvement NATION est lui mis à l’index, alors qu’il propose une politique de défense de l’unité de la Belgique, la création d’emplois, une réele augmentation du pouvoir d’achat, la pension à 65 ans, la sécurité, un enseignement gratuit jusqu’à 18 ans, des investissements publics et privés plutôt qu’à l’étranger, la fermeture des frontières, la rémigration, la lutte contre l’islamisation de la société, etc…Mais NATION, lui, n’a pas accès aux médias…

Contrairement aux autres partis qui, pourtant, n’ont pas la capacité à mener à bien une politique acceptable pour le redémarrage du pays.

Il y a donc à mettre en place un réel changement de politique pour redresser la situation économique, sociale, sécuritaire, identitaire dans les plus brefs délais. 

NATION s’y engage !

Salvatore Russo

Vice-président de NATION

Catégories : Politique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *