A propos des tensions lors de la marche noire!

De la presse de gauche « bobo » aux activistes d’extrême-gauche, ils ne parlent plus que de ça : NATION était à la marche noire, l’aurait infiltré (sic) voir même récupérée (re-sic).

Alors tout d’abord, précisons et rappelons quand même que si des gens étaient bien à leur place dans cette manifestation, ce sont les gens de NATION ! En effet, nos militants furent de toutes les actions et manifestations contre les projets de libération de tous les membres de la bande à Dutroux. Bien au contraire de l’extrême-gauche qui devrait se faire, elle, toute petite puisque toutes les lois laxistes en matière judiciaire ont été imposées par la gauche et que l’extrême-gauche, au nom de la liberté sexuelle, a toujours défendu les pratiques déviantes comme la pédophilie.

Mais revenons sur le déroulement de la manifestation. Si NATION était présent en force, ses militants avaient respecté les conditions des organisateurs qui avaient laissé la porte ouverte à tous à condition de venir sans logo ni slogans politiques. Ce qui fut notre cas.

En haut du Boulevard Botanique, une partie du public s’est mis à lancer des slogans en faveur de la peine de mort ! C’est à la suite de cela qu’une dizaine d’auto-proclamés « gilets jaunes » (en fait, des militants gauchistes dont on voit les photos ci-dessous) ont provoqué un premier incident en protestant contre la présence de militants de NATION portant une affichette favorable à la peine de mort…On appréciera leur côté démocratique. Les militants de NATION ne s’en sont pas laissé compter et sont bien entendu restés dans le cortège[1].

Un peu plus loin, un autre militant gauchiste a jeté quelque chose à la tête de quelqu’un qu’il avait pris pour un militant de NATION, suscitant forcément des réactions un peu courroucées. Heureusement il fut évacué par des policiers en civil…

La tension se fit dès lors de plus en plus palpable entre les gauchistes manifestement venus pour en découdre (plusieurs étaient masqués) et les militants de NATION bien décidés à ne pas se laisser faire, au point qu’un peloton de policiers en tenue s’est mis à escorter le cortège.

Enfin, à la dislocation du cortège et au moment où les militants de NATION s’éloignaient, les mêmes gauchistes dont certains s’étaient masqués se sont mis à les provoquer…de loin. Et lorsque les gens de NATION ont voulu réagir à ses provocations, la police s’est interposée et a séparé les deux groupes.

La vérité est donc bien que c’est bien le petit groupe de gauchistes qui a sans cesse cherché les problèmes. Le bilan, c’est que ces quelques crapules, malgré leurs éternelles rodomontades du genre « Bruxelles antifa », n’ont pas pu empêcher les militants de NATION de participer 3 heures durant à cette journée de marche noire. Et que de nombreux médias ont parlé de notre présence dans ce cortège. Présence tout à fait normale sinon à constater qu’il y aurait des citoyens de seconde zone en regard de leurs opinions politiques.

NATION continuera à être présent partout où il l’estimera juste et nécessaire, que cela plaise ou non aux nervis gauchistes.   


[1] A noter qu’un des « gilets jaunes de gauche » s’est mis à conspuer le nom d’Hervé Van Laethem, toujours énervé que ce dernier avait fait les démarches pour bloquer la « marque » Gilets Jaunes…A voir encore leur colère à ce jour, il est certain que cette initiative a du perturber pas mal de plans chez certains.

Un commentaire sur “A propos des tensions lors de la marche noire!

Ajouter un commentaire

  1. Une juste vérité que les MÉDIAS devraient reléguer et faire des rectificatifs par une certaine presse de GAUCHE DIFFAMATOIRE.
    BAUM FREDY VICE-PRESIDENT DU MOUVEMENT NATION LIÈGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑