Têtes de kurdes contre têtes de turcs?

L’offensive que vient de déclencher l’armée turque contre les milices kurdes du nord de la Syrie est un bel exemple du chaos provoqué par ceux qui sont responsables de l’injuste et sanglante guerre civile syrienne, à savoir l’Arabie Saoudite, les USA et Israël.

Ces évènements permettent de rappeler quelques vérités qui sont une fois de plus ici démontrées.

Les Etats Unis n’ont ni amis ni alliés, ils n’ont que des groupes ou pays qu’ils utilisent pour souvent (toujours ?) les abandonner sans état d’âme si leurs propres intérêts l’exigent.

La présence de la Turquie dans l’OTAN est un vrai problème car ce pays est non seulement instable mais, de plus, participe de sa propre initiative à plusieurs conflits qui, par le jeu des alliances, pourrait amener un jour ses partenaires de l’OTAN (et donc aussi nos soldats) à soutenir la Turquie dans ses opérations militaires.

Les Kurdes ne sont pas des combattants de la liberté. Le YPG, branche syrienne du PKK de Turquie, est un groupe communiste[1] et terroriste qui n’a jamais hésité à tuer des civils. Les Kurdes de Syrie n’ont pas hésité à pratiquer le nettoyage ethnique contre les populations d’origine arabe. Et enfin, ils se sont battus contre DAESH, non pas pour défendre la liberté et la démocratie, mais car DAESH représentait un danger pour les Kurdes. Point barre.

Si les USA ont une fois de plus trahis les Kurdes, ces derniers sont aussi de grands spécialistes du renversement d’alliances. Ils ont en effet été soutenus par l’URSS mais aussi par les israéliens (alliés des USA) avant de se faire aider par la Syrie et les Palestiniens. Ils ont eu une première période américaine au moment de la guerre du Golfe[2]. Et ces dernières années, ils ont été à nouveau fortement soutenus par Les USA et Israël, alors que les services secrets de ces deux pays avaient grandement contribué à la capture d’Ocalan, chef historique du Parti des Travailleurs du Kurdistan en 1999.

La condamnation par l’Union européenne de l’attaque turque est une vaste blague. D’autant plus que l’UE porte également une part de responsabilité dans le chaos syrien. Et qu’en plus, l’UE n’est même pas fichue de faire cesser l’occupation de Chypre, état membre de l’UE, par l’armée turque.

Tout ceci ne peut en tous cas que nous confirmer dans les positions qui sont les nôtres en cette matière :

  1. La Belgique doit sortir de l’OTAN afin de ne pas être mêlée à des guerres offensives qui ne sont pas menées pour défendre les intérêts de l’Europe mais bien ceux des USA ou de leurs alliés.
  2. Il faut que l’UE freine les velléités guerrières d’Erdogan et fasse pression pour faire cesser l’occupation de Chypre par l’armée turque
  3. Il faut que toutes les puissances étrangères cessent de soutenir les groupes rebelles de Syrie et cessent d’interférer dans les affaires intérieures syriennes.

[1] De nombreux militants gauchistes sont venus du monde entier pour soutenir le YPG dans la région dite du Rojava

[2] Les USA les avaient poussés à se révolter contre Saddam Hussein avant de les laisser se faire massacrer par son armée

Un commentaire sur “Têtes de kurdes contre têtes de turcs?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑