Déclaration du Comité Exécutif de NATION!

Le Comité Exécutif (COMEX) de NATION s’est réuni ce 27 mai afin d’analyser les résultats du récent scrutin électoral. Les éléments suivants en sont ressortis.

Sur un plan général

NATION prend note du basculement encore plus à gauche de la Wallonie. Basculement dû au fait que les forces populistes refusent de se saisir de la question sociale.

NATION constate avec satisfaction que l’escroquerie populiste semble ne plus fonctionner aussi bien puisque ni la liste Destexhe ni le Parti Populaire n’ont obtenu d’élus. Ce qui prive le PP de financement public.

NATION remarque que si on additionne toutes les listes dites « patriotes », on arrive à un chiffre allant de 8 à 10%. Un des enjeux primordiaux de l’avenir sera de savoir comment faire pour que cette réserve électorale cesse de s’éparpiller

Au niveau de NATION

Le COMEX a reconnu que les résultats étaient décevants en rapport à la dynamique de campagne qui a été initiée par tous nos militants, un peu partout dans le pays. Mais le COMEX estime que la campagne fut néanmoins bien menée.

Le COMEX tient à remercier et féliciter l’ensemble des personnes qui ont soutenu, d’une manière ou de l’autre, ce qui restera une bien belle campagne électorale.

Le COMEX estime que les raisons de ces résultats sont les suivantes :

  • La dispersion des voix avec la présence de 3 listes populistes mais aussi de plusieurs « listes parasites »
  • Une confusion politique et idéologique nourrie par le peu de conscience politique de la population
  • Un black-out médiatique absolu
  • Les moyens financiers assez limités dont nous disposions
  • Notre absence du scrutin européen et de certains scrutins régionaux

Quelques chiffres

Au niveau de la province du Luxembourg, pour une première fois, nous sommes assez contents du résultat 1.176 voix (fédéral) – 1.170 (régional)

Pour le Hainaut, nous progressons un peu partout mais dans une bien trop faible mesure. Nous obtenons 5.341 voix contre 3.767 en 2014.

Dans le Namurois, épinglons le résultat du canton de Couvin où l’on obtient 2.46%. Pour toute la province, nous totalisons 1.929 voix contre 1576 en 2014.

En province de Liège, aux élections pour la Chambre, nous reculons légèrement en passant de 2.342 voix en 2014 à 2.137 voix en 2019. Cela est sans nul doute dû au fait qu’il n’y avait pas de liste régionale sur 2 des 3 arrondissements de la province, et donc pas ou peu de visibilité dans ces endroits.

Pour Ath-Tournai-Mouscron, nous progressons en voix un peu partout, mais ici aussi pas dans des proportions suffisantes. Nous dépassons 1% dans 8 cantons et à Mouscron, on approche les 2%

Pour Charleroi-Theux, nous progressons mais très (trop) légèrement de 1.010 voix à 1.107 voix.

Pour l’arrondissement de Liège (élections régionales), notons le gros progrès en nombre de voix : de 1.234 en 2014 à 2.070 en 2019.

Au total, au niveau régional, nous rassemblons 9.649 voix alors que nous en rassemblons 10.583 au niveau fédéral. Ce qui représente à peu près un statut-qui par rapport à 2014. Ce qui n’est bien évidemment pas satisfaisant !

L’avenir

Le COMEX maintient sa confiance à la Direction du Mouvement et estime que vu les circonstances et avec nos moyens actuels, la campagne a été menée au mieux.

Il n’empêche que la situation politique en Belgique francophone liée aux résultats électoraux nécessite un vaste débat. Débat interne dont NATION est coutumier et dont il n’a pas peur. Le Comité Exécutif  a donc décidé d’avancer la date du prochain Congrès en septembre prochain afin de débattre avec l’ensemble des membres, des voies à suivre dans l’avenir (les détails suivront).

Quoi qu’il en soit, les péripéties électorales n’enlèvent rien à l’absolue nécessité de continuer le combat pour défendre notre manière de vivre, notre civilisation et notre peuple.

3 commentaires sur “Déclaration du Comité Exécutif de NATION!

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Ce rapport a le mérite certain d’être honnête, sans dissimulation.
    Nous ne sommes pas tous, loin de là, des “purs et durs”.
    Modernisez et polissez votre discours, évitez les attitudes matamoresques, les “casseurs de baraques” qui effraient le pékin facilement influençable.
    Réunir, rassembler, toutes ces voix reste un premier objectif.
    Trouver un leader, capable de faire abstraction de son égo, pour unifier ces groupes nationaux, identitaires.
    Faire en sorte d’être vu par la disparition de ce cordon sanitaire au nom de la libre expression politique, au besoin par des recours en justice.
    …,…,…

    1. Monsieur, en quoi notre discours n’est pas moderne ?
      Polisser notre discours ? Pour ressembler aux autres ?
      Je ne sais pas si nous sommes matamoresques mais je reconnais que nous, nous sommes des petits blancs qui ne baissent pas les yeux.
      Réunir pourquoi pas et pas au prix de sacrifier nos idées
      Nous pensons qu’à NATION, l’égo n’est sans doute pas le défaut le plus présent.
      Quant au non accès aux médias, le PP a déjà fait des recours, tous rejetés par des magistrats nommés par les partis au pouvoir
      S’il y avait une solution miracle, il y a bien déjà quelqu’un qui y aurait pensé

  2. Je pense que les conclusions du Comex sont exactes. Mais le plus grand responsable est l’électeur lui-même. Peu de conscience politique, peu de réflexion, peu d’attention pour la chose politique. Manipulation et formatage de l’esprit sont les maîtres de notre époque. Les médias, l’enseignement sont subventionnés pour nous délivrer le prêt à penser. C’est plus commode pour beaucoup de gens. Il ne faut pas s’informer, tout est servi. On nous crée une hégérie climatique et tout le monde est en admiration devant son regard vide et dur, ses discours accusateurs. Le Pape la reçoit ainsi que le Parlement Européen. Pur produit des médias, néanmoins cette “Fifi Brindacier” a influencé le vote en faveur des Verts dans plusieurs pays. L’électeur n’a pas vu la manipulation grossière d’un lobby écologiste. Dans les années 70, l”enseignement dit officiel délivrait déjà la bonne parole. Je me souviens de cours d’histoire où Mao (grand démocrate) était mis en avant pour sa réussite économique parce que selon nos bons enseignants, le peuple chinois ne crevait plus de faim. Propagande depuis plus de 40 ans. Il ne faut donc pas s’étonner de voir notre pauvre Wallonie sombrer à gauche toute. Pour ma part, Nation a toujours sa place dans le paysage électoral. espérons que l’électeur va essayer de plus penser par lui-même dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑