NATION et l’environnement !

Publié par NATION le

Il faut respecter et protéger la nature qui est en cours de destruction, entre autres, par la pollution engendrée par les moyens de productions de certaines multinationales.

Il faut lutter contre la maltraitance et la souffrance inutile animale à tous les niveaux

  1. Stop à l’expérimentation animale pour des cosmétiques
  2. Arrêt total des massacres des animaux à fourrure
  3. Stop au massacre des baleines et des phoques
  4. Interdiction des abattages rituels sans étourdissement
  5. Meilleur contrôle des abattages rituels
  6. Stop aux élevages massifs en cage
  7. Stop au trafic d’animaux exotiques
  8. Sanctionner les abandons d’animaux par des peines judiciaires dissuasives
  9. Interdiction de la vivisection
  10. Aide de l’Etat pour les refuges (bien tenus) d’animaux abandonnés
  11. Obligation à toute personne achetant ou possédant un animal ou plusieurs, de les déclarer à la commune où l’animal se trouve.

Il faut penser à la protection de la faune et de la flore

  1. Maintien de l’équilibre biologique
  2. Protéger et étendre les zones vertes
  3. Création avec les scientifiques et opérateurs du secteur d’un plan de sauvetage des abeilles
  4. Lutte efficace contre les quartiers abandonnés
  5. A chaque appel d’offres pour un marché public : il faudra ajouter de stricts critères environnementaux

Il faut repenser l’urbanisme

  1. Assurer une architecture harmonieuse et conforme à l’identité de chaque quartier
  2. Meilleur optimalisation des surfaces constructibles. Il faut éviter l’étalement afin de protéger nos terres agricoles mais également une meilleure cohérence en matière de mobilité.
  3. Condamnation pénale sévère pour les pollueurs, y inclure les pollueurs urbains (tagueurs)
  4. Promotion des énergies alternatives moins ou non-polluantes
  5. Arrêt de toutes taxations pour les gens qui ont installé à leur domicile des systèmes de production d’énergie alternative
  6. Subsidier des recherches en matière d’énergie alternative
  7. Protéger et étendre les zones vertes
  8. Simplification mais aussi stricte application des règles d’urbanisme
  9. Augmentation des contrôleurs sur le terrain
  10. Prévoir de lourdes amendes, la réquisition ou même la destruction du “bien” en cas de constructions illégales
  11. Création d’un service de police de l’urbanisme et du logement
  12. Régularisation des infrastructures souterraines.
  13. Établissement de plans précis des conduites souterraines existantes et en particulier, celles de gaz. Et ainsi éviter des catastrophes, telle que celle de Ghislenghien. Ces plans devront bien entendu être mis régulièrement à jour.

Défendre la nature

  1. Condamnation pénale dissuasive pour les pollueurs
  2. Contrôles accrus des épandages
  3. Contrôle de l’emploi des pesticides
  4. Création de zone franche de manière à protéger nos abeilles, les eaux souterraines, certains insectes et plantes…
  5. Les zones NATURA 2000 seront davantage développées et chaque propriétaire des zones protégées sera soumis à un contrat de gestion.
  6. Encourager les énergies alternatives non-polluantes
  7. Diminution des taxes et de la TVA sur l’achat de véhicules non-polluants.
  8. Développer des pôles locaux de compétitivité (clusters) : c’est-à-dire des régions où s’accumulent des savoir-faire dans un domaine technique
  9. Développer les entreprises du secteur et de recherche afin de générer un véritable pôle dynamique dans les nouvelles technologies et donc des produits de hautes valeurs ajoutées.
  10. Etude impartiale sur l’efficacité réelle et les inconvénients des éoliennes
  11. Contrôle accru de tous les aspects financiers liés aux éoliennes
  12. Les éoliennes seront financées par l’argent public et jamais par des groupes privés.
  13. Tendre à aller vers les négawatts (diminution de la consommation) par la rénovation du parc immobilier existant, par de nouvelles constructions, par l’émission zéro,…)
  14. Moins polluer en essayant de réduire les consommations superflues et avoir un habitat plus performant à ce niveau-là
  15. Maintien des centrales nucléaires tout en multipliant la recherche et le développement d’alternatives
  16. Encourager l’utilisation du LPG par une diminution des taxes de circulation et de la TVA sur l’achat de véhicules équipés au LPG

M

Catégories : Non classé

2 commentaires

GERARD R. · 22 mai 2019 à 17 h 22 min

Pour ce scrutin, il semblerait que tous les partis, se parent de “vert”. L’environnement par ci, le renouvelable par là, la faune dont on s’est soudain aperçu qu’elle disparaît. Un peu comme on s’aperçut naguère du trou dans la couche d’ozone, avant que, passé de mode, le sujet ne soit plus jamais abordé. Mieux, il semblerait, aux dernières nouvelle,s que tout danger soit écarté, l’immense cavité nuageuse, s’étant apparemment rebouchée. Merci le GIEC… (Je suppose)

Dans la série des vœux pieux, du moment, on se soucie aussi de la souffrance animale; ce qui ne peut qu’honorer une société et ceux qui en promeuvent le thème. Encore faut-il que ce récent souci, concerne TOUS les animaux. Pas seulement le pauvre Médor que l’on gronde parce qu’il s’est oublié sur le parquet. Mais surtout les milliers de martyres voués à l’abattage rituel, oï barbaroï.
Et, là, je m’adresse particulièrement à Gaïa et au Sieur Di Antonio, dont je ne serais pas surpris qu’il finisse chez Escrolo. À force de vouloir être plus vert que ces derniers…

Bref, il y a dans la campagne actuelle, comme un ennui qui se dégage. Faut-il que tous les partis en lice, s’attaquent aux mêmes causes ? Il y a actuellement en France, une rude épreuve qui déchire une famille et dont l’issue du contentieux pourrait déboucher sur… l’euthanasie légalisée. (Il y en a que ça chatouille méchamment…) Sans oublier, bien évidemment, le combat un peu émoussé d’une population qui crève de faim et qui le fait savoir depuis 26 semaines.

En tant que citoyen un peu réfléchi et aussi (je l’avoue) sujet à des angoisses complotistes périodiques, je ne puis m’empêcher de penser, que ce “tsunami politique” sur l’environnement et toutes ces pieuses intentions, pourrait avoir pour finalité de détourner l’attention du brave électeur, des sujets bien plus gravissimes, comme celui évoqué plus haut, mais aussi sur le silence d’une classe politique européenne, quant aux éructations chantantes quoique menaçantes, d’un “Nègre” vis à vis de la Race Blanche…

Si les études réellement indépendantes existaient, on devrait en commander une pour analyser le rapport éventuel entre le taux d’abstention phénoménal (attendu) de ce scrutin et le désintérêt chronique, pour les sujets unanimement imposés et qui -soyons de bons comptes- ne reposent pas , mais alors vraiment pas…sur du factuel…

Le Ket · 26 mai 2019 à 16 h 30 min

Energies alternatives : qui paye ? Des milliards d’euros d’argent public sont investis dans les éoliennes et le photovoltaïque, alors même que l’on sait pertinemment que ces énergies “alternatives” présentent un bilan carbone défavorable et un cout du Kwh excessif. Pas de soleil de nuit, ni de vent dans la journée, quelle centrale va-t-elle produire de l’électricité ?
Il faut cesser de désigner les Occidentaux et l’Homme blanc en particulier comme le SEUL et l’UNIQUE pollueur. La Belgique est responsable de 0.4% des rejets de CO2 dans l’atmosphère et la France de 0,8%. En interdisant TOUTE la circulation des véhicules et en fermant TOUTES les centrales thermiques dans ces 2 pays, la pollution mondiale de CO2 continuera à augmenter, parce qu’en Inde et en Chine, il se construit une centrale au charbon toute les semaines ! ! !
Par contre il est bien plus utile de construire d’urgence des centrales atomiques selon le procédé de fusion thermonucléaire, expérimenté à Cadarache (en France) par la construction d’un réacteur ITER, sans rejet de CO2 ni de particules fines, avec un coût du Kwh très faible.

Que les Khmers verts et les adeptes de la trottinette aillent donc prêcher la bonne parole à Lagos, à Calcutta ou à Rio. Que les trolls scandinaves appellent à la grève des écoles et des lycées tous les vendredis au Caire, à Canton ou à Ryad. On verra s’ils y sont bien reçus.
Quant au bien-être des animaux, il faut savoir raison garder :
tout le monde ne vénère pas les cobras comme les bouddhistes qui croient en la réincarnation et évitent aussi d’écraser les mygales. Si l’on veut le confort des poules pondeuses en cages 5 étoiles, soit on ne mange plus d’œufs, soit on accepte d’en payer le prix. Idem pour le Foie Gras (j’adore), la corrida, la chasse à courre et les combats de coqs qui font partie de traditions séculaires et constituent notre Culture que les mondialistes/écologistes/véganistes combattent maintenant, sous divers prétextes.
Il en va autrement avec le gaspillage qui, LUI, devrait évidemment être réduit au maximum.
Il est arrogant et orgueilleux de croire que les humains pourraient EUX s’opposer aux caprices de la Nature et des éruptions solaires, selon les cycles millénaires de changement du climat sur notre Planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *