Les femmes au sein de NATION!

Publié par NATION le

NATION est très particulier sur plein d’aspects. L’un de ceux-ci est la place importante que les femmes occupent au sein du Mouvement.

En effet, trois sections d’arrondissement sont dirigées par des femmes et cinq des neuf têtes de listes pour NATION sont des femmes.

Girl Power à NATION ?

De plus, NATION est le seul mouvement de type nationaliste qui possède un Cercle féminin propre : le Cercle Féminin « Gabrielle Petit » du nom de la résistante belge bien connue, fusillée par l’occupant allemand lors de la première guerre mondiale.

Ce cercle a une réelle activité propre et a déjà organisé des soirées festives, des maraudes sociales en faveur des femmes SDF, des rassemblements de vêtements pour les SDF. Le Cercle a sa propre page Facebook.

Ce Cercle féminin a aussi pour but de faire des propositions en faveur du droit des femmes afin de les intégrer dans le programme politique du Mouvement.

Jacqueline C. plus connue sous le nom de Line, 45 ans, responsable actuelle du Cercle Féminin Gabrielle Petit nous explique pourquoi elle a accepté de s’occuper du Cercle : “J’ai pris cette responsabilité au sein de NATION car au vu des inégalités faites, encore aujourd’hui aux femmes, je veux défendre au mieux leurs droits et aussi faire entendre leur voix. Je me bats aussi par le biais du Cercle pour garder intactes les valeurs de la famille traditionnelle qui est la base de toute société normale”.

Mais à côté du Cercle, les femmes ont bel et bien une activité militante au sein du Mouvement proprement dit. Et nous avons pensé intéressant d’essayer de savoir pourquoi elles s’étaient engagées en politique. Nous avons donc demandé à quelques femmes, têtes de liste pour les prochaines élections, de nous en parler.

Nancy Van Den Eede, 35 ans, tête de liste pour la liste régionale de Tournai Ath Mouscron (liste 28)

Je me bats pour l’avenir de mes filles et de toutes les petites filles du pays. Je me bats pour préserver leurs libertés, leurs dignités. “Ni voilée, ni soumise”

Nadine Crovatto, 46 ans, tête de liste pour la liste régionale du Luxembourg (liste 22)

“C’est en tant que femme européenne libre et fière, consciente de la très inquiétante menace que fait insidieusement planer l’islam radical sur nos droits, en véhiculant des valeurs qui sont foncièrement étrangères à notre civilisation, que j’ai décidé de réagir.

C’est parce qu’il est hors de question qu’un jour, filles et femmes de Belgique et d’Europe se voient contraintes de porter le voile et de se soumettre à une religion obscurantiste, que j’ai opté pour la voie de la résistance et de l’insoumission en m’engageant et en luttant au sein du Mouvement NATION.”

Myriam Gravis, 46 ans, tête de liste pour la liste fédérale de la province de Namur (liste 21)

En tant que femmes, nous trouvons notre place dans le mouvement NATION. Nous nous sommes engagées en tant que femmes et aussi en tant que maman et parfois même grand mères, en pensant à l’avenir de nos enfants et petits-enfants.

Nous souhaitons que nos enfants ne soient jamais mis à genoux devant l’Islamisme et qu’ils aient un avenir meilleur et libre. Nous souhaitons transmettre nos valeurs et nos traditions si chères à notre cœur.  Nous aimerions que nos enfants grandissent dans un monde empreint de sécurité.

Même si en tant que femmes nous sommes parfois plus facilement jugées, nous restons fortes et engagées pour pouvoir garder nos droits.

Et si parfois pour des raisons “professionnelles” nous ne pouvons nous engager, nous sommes fières que nos compagnons le fassent pour nous. Nous les soutenons dans leurs actions et sommes très heureuses de l’accueil fait par les membres du Mouvement (texte établi par Elodie , Sabine , Amélia et Myriam).

NATION tient à féliciter et à encourager toutes ces femmes. Egalement celles qui n’ont pas été citées dans cet article car malgré les insultes, les rumeurs infondées, et même malgré les menaces de mort que certaines ont subi, elles continuent le combat avec force et conviction. Un combat qui leur paraît juste pour notre Belgique qu’elles veulent préserver.

LES FEMMES A NATION SONT LE PASSE, LE PRESENT ET L’AVENIR DE L’HOMME !

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *