Hervé Van Laethem refoulé d’une manifestation par la police de Bruxelles !

Publié par NATION le

Ce mercredi 24 avril se déroulait à Bruxelles un cortège en commémoration du génocide des Arméniens et autres chrétiens d’Orient par la Turquie.

Début du rassemblement, on notera à droite des véhicules de police déjà positionnés

Hervé Van Laethem, président de NATION. avait rejoint le cortège qu’il fréquente chaque année, d’autant plus qu’il est assez bien introduit auprès des chrétiens d’Orient.

A peine 10 minutes après son arrivée sur les lieux du rassemblement, qui comptait deux cent personnes environ, Hervé fut interpellé par une équipe de policiers en civils qui l’écartèrent du lieu du rassemblement. Ils furent rejoints par l’officier responsable du service d’ordre du jour…qui manifestement avait difficile à cacher son animosité. Une police « neutre politiquement », vous dites ?

Les policiers ont donc informé Hervé que les organisateurs estimaient qu’il  n’était pas le bienvenu dans le rassemblement. Hervé a exprimé son étonnement quant au fait que les organisateurs aient d’eux-mêmes sollicité une telle démarche auprès de la police.

Ce qui lui a valu immédiatement une menace d’arrestation de la part  de l’officier.

Bref, dorénavant la police de Bruxelles décidera de qui peut ou ne peut pas rentrer dans un rassemblement et, si besoin, ira raconter pis que pendre aux organisateurs en proposant bien entendu d’écarter ceux que la police n’apprécie guère. Où ceux qui risquent de mettre les bourgmestres socialistes en porte-à-faux avec la communauté turque de Belgique et son importance électorale…

Une fois de plus, on croit rêver ! Quand on sait que les branches politiques de nombre d’organisations terroristes du monde entier viennent manifester sans entraves dans nos rues, l’hystérie que développent les services de police envers les militants de NATION en devient pathétique.

On va prendre ça pour une sorte de complément involontaire puisqu’on dit que le système sait reconnaître ses  ennemis…

PS : Et comme la police a utilisé, comme autre prétexte, le fait que NATION avait en une même occasion, brûlé un drapeau turc voici 5 ans !!!, nous vous offrons une image du début du « terrible » incident en question.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *