Ils se nourrissent de violence et de haine !

Publié par NATION le

1Depuis toujours, l’extrême gauche utilise des associations, groupuscules et nervis en tous genres. En effet, sa stratégie est d’utiliser deux types de personnes.

D’abord, les jeunes de la bobo-sphère qui fréquentent les universités, les concerts de musiques alternatives en mal de sensation et qui plus est, sont en rébellion avec l’autorité parentale.

Souvent, ces jeunes privilégiés ne connaissent rien des difficultés de beaucoup de leurs concitoyens. Ils n’ont que peu l’esprit critique et d’analyse et ils militent dans ce type d’association car cela ne représente que très peu de risques.

En effet, arborer un t-shirt à l’effigie du Che ou un pin’s avec un symbole communiste est loin d’être synonyme de lynchage public.

Au contraire, on se dit « anar », contre le système, et cela attire l’attention sur soi. Mais le soir, papa est présent avec la grosse cylindrée au sortir de l’école.

La deuxième sorte de militants gauchistes se trouve parmi les moins nantis, les paumés du système arrosant leur cerveau de Téquila et de rails de coke. Pensant que l’extrême gauche apporte les réponses à leur problème d’emploi, de couverture sociale. Mais si tel était le cas, cela se saurait. Partout, dans le monde, le communisme fût et est encore aujourd’hui, un cuisant échec.

Il n’empêche que cette jeunesse est manipulée au profit de la bien-pensence attachée au système. Car le PS et son système ne sont jamais loin.

Bien souvent, des pseudos journalistes ou écrivains exultent          de messages universalistes sur la tolérance, la solidarité, vomissent sur les plus nantis, le capital, les politiques conventionnelles. Et pourtant, ils fréquentent les rédactions de la RTBF et des grands journaux de ce pays, TOUS, attachés au système.

Alors, pour se donner des frissons, on met des casques, on se munit de battes de baseball, on se masque avec un foulard et on va casser du flic, cracher sur nos militaires, et « bouffer du nationaliste ». Ah oui, qu’il est bien-pensant de casser de l’extrême droite. D’empêcher leurs réunions, leurs manifestations et de s’attaquer à leur locaux.

Oui, ces grands démocrates fans de la liberté d’expression ne font en fait que d’assouvir leurs instincts violents et haineux. Leur intolérance n’a d’égale que leur pensée étroite. Leurs actions ne sont que le reflet de leur masturbation idéologique sur une pensée unique et internationaliste.

Quel futur pour la société avec ces gens-là !

Allez, entre deux pétitions, deux folders et trois tags, un petit rail de coke et c’est reparti !

Olivier Frapchot,

Secrétaire-général du Mouvement NATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Politique

2 commentaires

Marie · 24 novembre 2016 à 13 h 07 min

L’extrême-gauche et ses casseurs ont toujours été l’infanterie coloniale d’une certaine gauche propre sur elle, quoi qu’ils en disent.

Debbaudt · 28 novembre 2016 à 11 h 35 min

Sous couvert les communistes relèvent la tète !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *