Lodelinsart : histoire d’une campagne très réussie!

Publié par NATION le

Un explicatif sur la campagne qui a abouti, parmi d’autres efforts, à faire refuser le permis de construire d’une méga-mosquée à Lodelinsart

De quoi s’agissait-il ?

Après trois tentatives, une asbl islamique avait obtenu un permis de construire une mega-mosquée à Lodelinsart. Cela n’étonnera personne de savoir que NATION s’y est oppose et, à l’instar des fois précédentes, a fait campagne contre ce projet.

D’autant plus qu’ici, les riverains ne se sont pas laissé faire et ont réagi face à cette situation. Ils ont fait circuler une pétition et ont lancé des groupes facebook qui donnaient de nombreuses informations sur ce que représenterait vraiment l’ouverture de cette mosquée. Et ils sont à l’origine du recours qui a fait infirmer la décision de la ville de Charleroi.

Mais NATION a aussi mené activement campagne contre la construction d’une méga-mosquée à Lodelinsart !

Les actions !

Le 29 octobre 2020, NATION Charleroi est  allé distribuer des tracts contre la construction de cette  méga-mosquée à Lodelinsart.

Le 27 Janvier 2021, quelques militants de NATION ont à nouveau tracté les quartiers aux alentours de l’emplacement de la future mosquée de Lodelinsart. Ceci afin de dénoncer le manque de démocratie locale sur ce sujet, mais aussi pour montrer aux riverains, dont un grand nombre sont opposés à ce projet, que NATION reste à leurs côtés. Et de les prévenir d’un projet de rassemblement sur ce sujet, organisé par NATION le samedi 6 février.

Rassemblement qui sera finalement interdit  par la ville de Charleroi !  A peine 4 heures après l’annonce de l’interdiction, nos militants tractaient déjà le quartier pour dénoncer cette décision anti-démocratique.

Le 6 Mars, une équipe de militants sont allés accrochés, à l’entrée du terrain prévu pour la construction de ce complexe, des panneaux contre la Charia et un calicot rappelant qu’ici, on est bien en Europe.

Pour leur part, les jeunes de NATION ont décidé de tester la tolérance de l’ASBL qui est derrière ce projet. En effet, celle-ci prétend que cette méga-mosquée sera un antre de tolérance…Nous supposons qu’elle n’a donc  donc pas pris ombrage du fait que Jeune Nation ait collé le 27 Mars à l’entrée du terrain prévu, les caricatures de Mahomet à l’époque publiées par Charlie Hebdo.

La manifestation interdite du 6 février

L’après-midi de la manifestation en question, la police a  dispersé quelques personnes qui étaient venues voir en leur disant que le rassemblement était interdit. Mais la veille, un graffiti avait été écrit sur le futur site de la mosquée par quelques sympathisants inconnus.

Ce 6 février, nous avons choisi de ne pas la jouer “frontale” – nous avons mieux à faire avec notre argent que de le dépenser à payer les “sanctions communales” et les amendes covid – il n’en reste pas moins que nous avons continué  très régulièrement à soutenir le combat des riverains.

La gauche : Hier, bouffeurs de cures ! Aujourd’hui, defenseurs des mosquees !

Encore une fois, les gauchistes démontrent la justesse du slogans ici en titre de ce paragraphe.

En effet, manifestement très énervés par les  actions à répétition de NATION contre  le projet de construction d’une méga-mosquée à Lodelinsart, les « antifa de Bruxelles » (ils n’en ont donc plus aucun à Charleroi?) sont montés jusque Lodelinsart, pour accrocher à l’entrée du terrain prévu pour cette construction, un calicot dénonçant l’islamophobie !

Bien évidemment, des riverains nous en ont prévenus et il est arrivé à ce calicot ce qui lui méritait !

Notons néanmoins deux choses. Que les antifa reconnaissent de par leur propre calicot que notre action n’est donc bien pas du racisme mais bien, une opposition à une vision politique d’une religion.

Quoi qu’il en soit, nos petits gauchistes vont devoir se faire à l’idée que Lodelinsart est bel et bien une zone identitaire !

Pour rappel, 7 propositions de NATION pour lutter contre l’islamisme radical !

Pour les individus fichés pour appartenance ou lien avec la mouvance pro-djihadiste :

• s’ils sont étrangers, ils doivent être expulsés

s’ils ont la double nationalité, ils doivent perdre leur nationalité belge et être expulsés

• s’il s’agit de ressortissants belges, ils doivent être jugés pour « intelligence avec l’ennemi ».

Toute propagande politique ou religieuse par rapport à des entités politiques et/ou religieuses basées à l’étranger sera limitée et contrôlée.

Les prêches des mosquées devront se faire obligatoirement dans une des trois langues nationales.

Fermeture de toute mosquée radicale et expulsion des prêcheurs radicaux s’ils sont étrangers.

Suppression du financement via l’étranger (hors Europe) de cultes religieux.

Interdiction de tout signe religieux ostentatoire dans les services publics.

Contrôle accru sur les envois d’argent à l’étranger.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *