13 ans d’antifa ahahah !

Publié par NATION le

Cela fait 13 ans qu’il se moque de l’extrême-gauche mais qu’il nous informe aussi sur elle. L’Observatoire des Extrémismes de Gauche (OEG), mieux connu via le nom de son blog : www.antifaahahah.be , fête son 13ème anniversaire, ce mois-ci.

Nous avons pensé que c’était une belle occasion d’interviewer un de ses animateurs.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis un citoyen concerné par la violence et l’intolérance de l’extrême-gauche et je suis conscient que cette mouvance représente un danger potentiel en termes de terrorisme, directement ou indirectement.

Je suis un des animateurs du blog antifaahahah.be

Je n’en dirai pas plus pour des raisons évidentes de nécessaire discrétion.

Pourquoi avoir lancé ce blog ?

Au départ, il s’agissait d’une démarche ludique et humouristique, ayant pour seul but de parodier quelques sites « spécialises dans l’antifascisme », voir ICI.

Mais devant le succès, nous avons prolongé l’expérience, d’abord toujours sur le plan humouristique mais ensuite dans le but d’informer sur le vrai visage de la gauche extrême, sur ses connexions avec la gauche « classique » ou avec des groupes terroristes. Nous avons aussi commencé à disséquer les articles totalement mensongers présentés par ces soi-disant spécialistes de l’extrême-droite. Au point que nous nous sommes transformés petit à petit en une sorte d’observatoire de l’extrême-gauche.

Depuis 13 ans maintenant, nous avons démontré notre expertise en ce sujet en multipliant des analyses, jamais démenties ni par les faits ni par les intéressés. Nous savons aussi que certains de nos articles ont même provoqué des débats dans les milieux que nous étudions.

Et quel est le bilan ?

A part le fait de parfois s’être offert de belles tranches de rigolade en écrivant certains articles parodiques ? Eh bien, voyons les chiffres : 392 articles publiés, c’est-à-dire 30 par an. Le fait que certains articles qui ont été reconnus pour leur intérêt, comme cet article (voir ICI) sur la présence de milices gauchistes internationalistes au Rojava, republiés des dizaines de fois sur des sites traitant de géopolitique et dont même le très pointu « Réseau Voltaire » a pris comme référence dans un article sur le sujet.

Quelle est la situation de l’extrême-gauche belge actuellement ?

Guère meilleure que celle de ses adversaires du camp patriote. Il arrive à l’extrême-gauche activiste ce qui est arrivé à l’extrême-droite activiste en son temps : l’émergence d’une formation électoraliste forte (le PTB) a vidé les groupes activistes de leur substance militante. En effet, le PTB attire à lui, de par sa notoriété et ses succès électoraux, les forces vives des autres groupes gauchistes. Et comme le PTB se soumet de plus en plus au médiatiquement correct, l’activisme anarcho-gauchise se retrouve bien isolé.

De plus, la crise du Covid et le débat sur les mesures sanitaires met les groupes gauchistes dans une position difficile vu qu’ils hésitent à se mettre en porte-à-faux avec un sentiment largement répandu dans le public de gauche, qu’il s’agit d’un devoir citoyen de se protéger et de protéger les autres, etc…De plus, eux qui n’ont de cesse de vomir sur les complotistes, ont difficile de se positionner comme il le faudrait par rapport aux tenants et aboutissants de la crise Covid.

De même, confrontés aux dures réalités sociétales, ces groupes se disputent de plus en plus souvent et n’hésitent plus à se voler publiquement dans les plumes comme on vient de pouvoir l’observer entre une rédacteur d’un site antinationaliste et une militante féministe de gauche, sur la question de la laïcité et du port du voile.

Un mot aux lecteurs du site de NATION ?

Je me fais le porte-parole des autres rédacteurs pour leur faire un très amical salut. Avant tout, car ils font partie du camp patriote. Aussi, car même si nous sommes indépendants, nous n’oublions pas l’aide que NATION nous a apporté.

Par exemple, en fournissant quelqu’un pour être le propriétaire du blog et du nom de domaine, ce que nous ne pouvions assumer pour des raisons évidentes. Aussi parfois en assumant financièrement la gestion du site, merci à J.C…Nous n’oublions pas.

En partageant nos articles aussi, car ils ont été les seuls à le faire en Belgique, alors que nous avons toujours dit que l’ensemble des groupes patriotiques pouvaient le faire et que nous étions d’accord pour collaborer avec tous les groupes, du moins ceux qui sont sains. Sans grande réaction des autres groupes patriotes…tant pis pour eux 😉

Observatoire des extrémismes de gauche


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *