Coup de gueule ! De quoi, le Blanc serait-il coupable ?

Publié par NATION le

Depuis quelque temps, et avec le soutien de la bien-pensance et de l’extrême gauche en général, est entretenu le sentiment de culpabilité de l’Occident et tout particulièrement de l’homme blanc.

Mais de quoi sommes-nous coupables ? Pourquoi seul l’Occident et les Blancs doivent-ils toujours se sentir coupables d’une partie de leur histoire, alors que TOUTES les civilisations, TOUS les peuples de la Terre ont mené des guerres, parfois commis des massacres voire des génocides, se sont battus entre eux dans des guerres tribales ou religieuses, ont pratiqué et pratiquent toujours l’esclavage…

TOUS les peuples, toutes les ethnies ont du sang sur les mains. De nos jours encore, hors d’Europe, on pratique encore l’esclavagisme : en Chine, en Inde, en Arabie Saoudite, au Qatar, en Jordanie, au Bahreïn, à Oman, au Koweït, en Irak, en Corée du Nord, en Turquie, en Afghanistan, au Pakistan. Mais aussi en Afrique, où selon certaines études, il y aurait 20 millions d’esclaves disséminés en Afrique, en Mauritanie, en Libye, au Soudan, en Somalie, au Nigeria et ailleurs, Et c’est l’Occident qui devrait s’excuser ?  Ce serait le Blanc, l’unique coupable ?

N’est-ce pas l’Occident et les Blancs qui sont à l’origine des sciences et de la médecine? Est-ce que ce ne sont pas les Blancs qui ont aboli l’esclavage, qui ont créé le concept des droits de l’homme, qui chaque année envoient des milliards d’euros dans le cadre de la coopération aux pays en développement ? N’est-ce pas l’Occident qui permet aux migrants de suivre de bonnes études et leur donne la possibilité de trouver du travail ?

Alors, une bonne fois pour toutes, nous n’avons pas à nous excuser, ni à se mettre à plat ventre comme l’a fait le roi Philippe. En ce qui me concerne, je suis un patriote, un homme debout, et JAMAIS je ne mettrai un genou à terre, JAMAIS, je ne m’excuserai à l’Afrique, à qui je ne dois rien !

Jean-Pierre Demol


3 commentaires

Gérard Picard · 3 juillet 2020 à 8 h 39 min

On ne peut connaître l’histoire véritable du Congo par les médias. On s’instruit par les livres.
Je pense que le Roi, les journalistes tout autant que nos politiques manquent cruellement de culture historique sur ce sujet mais aussi , hélas, sur beaucoup d’autres.

Congo : les regrettables « regrets » du roi des Belges. Les « regrets » du roi des Belges sont une insulte à de grandes figures belges et à l’Histoire de son pays.

https://bernardlugan.blogspot.com/2020/07/congo-les-regrettables-regrets-du-roi.html

DELFORGE · 3 juillet 2020 à 12 h 43 min

S’agenouiller fait preuve d’un très grand respect mais dans ce cas d’une bêtise dans nom. Les chevaliers mettaient un genoux par terre devant leur seigneur, on fait la génuflexion devant un dieu. Ici c’est bien triste et de surcroît de mauvaise augure, leur vis à vis seraient ils leur dieu?

kerstens pieter · 3 juillet 2020 à 15 h 03 min

Pendant l’épidémie, on a eu droit à une véritable “réclusion à domicile” et tous les médias ont procédé à un lavage de cerveaux maximum. A tel point que 95% de la population a été manipulée, trompée et désinformée. Oubliées les épidémies du passé récent, ignorés les 8.500 morts naturels PAR MOIS, comme durant des années…Là-dessus, une vague de manifestations raciales culpabilisant les Blancs et les prétendus excès de l’esclavage et du colonialisme, amplement commentés par la secte socialaud-médiatique. Je suis Blanc, Européen et Chrétien, et fier de l’être. J’assume pour ma part tout l’héritage de mes ancêtres les Celtes, comme leur culture et leur civilisation que mes aïeux ont transmis tout au cours des siècles et par delà les mers.
Les félons, qu’ils soient Roi ou Président ou Ministricul, qui expriment leurs pleurnicheries et leurs regrets pour les prétendues mal-traitances envers des peuples arriérés et barbares, n’ont pas le soutien de leurs citoyens.
Beaucoup de responsables en Afrique regrettent le départ des colons blancs aujourd’hui et l’absence d’une administration par des européens, quand ils constatent l’état de délabrement de leurs pays respectifs. OUI, l’Afrique noire était mal partie et s’enfonce toujours vers le néant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *