Ils n’ont pas su ligaturer les Trump !

NDLR : Un autre avis sur la victoire de Trump, sous forme de carte blanche. Pour info, dans les premières mesures qu’il a annoncé, plus rien au niveau des expulsions d’illégaux, etc…

 Après une dizaine de jours, quelques modestes réflexions sur le tsunami électoral qui a secoué les Etats Unis…

D’abord, une énorme satisfaction sur le fait que l’intelligentsia politico-médiatique vient de se rendre compte qu’aux Etats-Unis, comme en Europe d’ailleurs, il existe, à côté de toutes les minorités (blacks, latinos, homos, lesbiennes, …voire un cumul pour certains), il y a encore une majorité. Celle des blancs qui, après avoir soigneusement génocidéS les indigènes, ont construit cette nation américaine. Et ces blancs, eh bien, ils encore le droit d’avoir une opinion différente du prêt-à-penser dont ils n’ont rien à faire…

Ensuite, mais oui bien sûr, le coup de pied au cul magistral donné à tous ces sondeurs, politiques, politologues, analystes économiques, sociologues, et autres « bourragedecranologues », artistes, sportifs, etc …  Ah, l’indicible joie que de voir leurs petites mines défaites, leur désespoir de jeter les petits fours de la victoire de « celle qui ne pouvait pas perdre » à la poubelle, leur tristesse de devoir renoncer à leurs soupe déjà écrite depuis longtemps… ben oui, les gars, la démocratie, c’est parfois aussi devoir accepter que la manipulation a ses limites.

Autre grande satisfaction, l’obligation pour tous les fossoyeurs de nos identités  de devoir admettre qu’après le Brexit, l’élection de Trump démontre que les blancs, confusément, maladroitement parfois, prennent conscience de l’importance de se manifester contre l’immigration et la destructuration des sociétés que leurs ancêtres ont édifiées.

Et puis, tout de même, un peu d’espoir ; celle d’une autre politique US…on peut rêver. L’approche vis-à-vis de Poutine, les déclarations sur une plus grande neutralité dans les conflits moyen-orientaux, laissent espérer un changement. Je suis sans doute trop optimiste, mais…

D’un autre côté, ne nous leurrons pas, nos amis du Lobby (avec un grand « L ») sont toujours là (et bien là), les positions de Trump en matière écologique et environnementale sont désespérantes ; l’omniprésence d’extrémistes du « Bible Belt » ne fait pas spécialement plaisir.

M’enfin, comme disait l’autre, il a su faire déguerpir « Mister Yes We Can » qui n’a rien « canner » du tout au grand désespoir de ses partisans. Il a tué dans l’œuf les aspirations de Clinton l’aparatchik mondialiste par excellence. Il emmerde la société des bisounours et des larbins gauchisants…et ça c’est bon..

Et puis, les Américains, ils s’y feront…ils ont toujours adoré Mickey, il est temps de donner le premier rôle à Donald !

 Charles Marly

image001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *