Rapport du 13ème Congrès de NATION!

Ce congrès avait une partie doctrinale puisque des propositions de suppressions, de modifications ou d’ajouts de points de programme étaient prévus (après un long travail de préparation ). Mais il y avait aussi un volet statutaire puisque conformément à une motion votée lors du congrès précédent, il devait y avoir une nouvelle élection de la Direction.

Le congrès s’est tenu sans aucuns soucis, dans une grande et belle salle avec une soixantaine de délégués et de membres. Et dans une ambiance très sympathique et positive.

La présentation des drapeaux, le salut aux camarades décédés et un émouvant hommage à notre camarade Salvatore Tamuzzo ont lancé le congrès.

Plusieurs vidéos ont également été projetées dont celle d’Udo Voigt, ancien député européen. qui avait tenu à saluer d’Allemagne les membres de NATION.

Plusieurs militants, particulièrement méritants, ont été récompensés.

Le volet doctrinal

Le volet doctrinal du Congrès a permis de débattre autour de 46 points du programme.

Les membres ont accepté la suppression de 17 des 19 points proposés. Ils ont accepté les modifications proposées pour 16 points.

Ils ont accepté l’ajout de 10 points sur les 11 proposés.

La brochure contenant les dorénavant 423 points du dossier sera rapidement remise à jour et sera à nouveau disponible.

Une motion autre que doctrinale a aussi été proposée, celle-ci interdisant de pouvoir occuper un poste de direction plus de 5 ans d’affilée.

Elle a été acceptée par 70% des votants. A noter que cette proposition est  rétroactive.

L’élection de la Direction

Il y  avait 2 candidats, Hervé Van Laethem et Nancy Van Den Eede, ceci pour la première fois depuis 2014.

Il est nécessaire ici de rappeler que NATION est statutairement dirigé, s’il y a assez de candidats, par une direction collégiale. Les 2 candidats n’étaient donc pas en concurrence. La seule obligation était d’obtenir chacun  au moins 40% des votes.

Ce qui fut largement le cas puisque Nancy Van Den Eede a obtenu 70% des votes et Hervé Van Laethem, 92% de ceux-ci !

Ainsi pour la première fois de son histoire, NATION sera (co-)dirigé par une femme !

Le congrès s’est terminé par les interventions positives et offensives des co-présidents et par le classique ” chant des lansquenets”.

Plus que jamais, en Belgique francophone, NATION reste l’unique opposition et  la seule alternative organisée et encore pour longtemps…