La sécurité et la tranquillité bafouées à Anderlecht !!!

Publié par NATION le

Ça n’en finit plus ! Un véritable ras-le-bol s’installe chez de nombreux Anderlechtois(ses). Quelques faits :

Les habitants des blocs Aurore près du quai de Biestebroek, quartier dit “Digue du Canal”, doivent subir un véritable circuit moto, parfois dès 10h00 du matin jusqu’à tard la nuit. Lorsque les riverains se plaignent au bourgmestre, celui-ci les remballe vers la police, et ces derniers invoquent le manque d’effectifs, mais surtout plus en sourdine, “le bon vouloir des politiques”. 

On peut aussi parler des méfaits des bandes urbaines aux abords même de la maison communale d’Anderlecht, tapage nocturne, vandalisme, bagarres. Les habitants du quartier avaient fait un appel à l’aide à la presse, qui avait relaté ces faits en août 2021, et rien n’a vraiment changé, cela se calme, se déplace un peu, puis revient.

Il y a le même type de bandes au quartier Peterbos, qui avait aussi fait les choux gras de la presse avec les violences et les incivismes des bandes de ce quartier.

Nous n’oublierons pas non plus les coups de feu et autres règlements de comptes à la drève Olympique, ou dans le quartier de Cureghem, où lorsque la police passe, c’est en voiture et très vite.

Les trafics de drogues, incivismes et tapage nocturne au Busselenbergpark, dans le bas de la rue Lieutenant Liedel et la rue Busselenberg, quartier Veeweyde.

On peut également signaler les risques d’agressions la nuit au Parc Astrid, les incivilités qui s’y passent avec des rassemblements de “jeunes”.

Il y a aussi les regroupements et les trafics de drogues à des heures tardives, mais aussi dans la journée, au Parc Forestier, place du Repos, non loin de la rue Démosthène.

Et nous terminerons cette triste liste, avec des plaintes des quartiers Delwart, Trèfles, Clos Clara Clairbert, et l’arrière des terrains de foot près de la Route de Lennik, ou s’est créé un collectif citoyen appelé “voisinsvigilants.org”, mené par un un citoyen d’origine étrangère, et bravo à lui au passage. Cette plainte citoyenne dénonce des rodéos de motos parfois jusqu’à 05h00 du matin, des trottinettes jetées sur les portes des garages, les canettes consommées, jetées dans les jardins des habitants, déchets divers abandonnés sur place, sur les escaliers ou devant les portes d’entrées. Et la police n’y intervient jamais le week-end. Plusieurs courriers de plaintes furent envoyés au bourgmestre et à divers échevins, restés sans réponse.

Cela ne peut durer, avec votre aide, citoyens d’Anderlecht, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, NATION aimerait veiller à changer tout cela aux élections communales de 2024. Il faut à Anderlecht, un vrai parti d’opposition au laxisme des élu(e)s des partis traditionnels, qui ne se préoccupent pas des citoyens honnêtes.

Pour que cela change, soyez à nos côtés, pour défendre enfin sérieusement, le bien-être, la sécurité et la tranquillité des Anderlechtois(ses).

Guy Vandenkerckhoven                                              Jean-Pierre Demol

Responsable de NATION Anderlecht                         Président d’honneur de NATION

info@nation.be 

Catégories : Sécurité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.