Quand les spécialistes de l’extrême-droite confondent gauche et droite…

Publié par NATION le

Nous reprenons ici un texte publié sur le toujours intéressant site de l’Observatoire des extrémismes de gauche

Un site « d’information » sur l’extrême-droite avait cru malin de réagir à l’interview donnée à la RTBF, par un « volontaire wallon » désirant aller se battre avec les Ukrainiens. Selon ce site, l’intéressé serait un militant d’extrême-droite car « celui-ci présente tous les signes extérieurs d’appartenance à l’extrême droite et au milieu radical skinhead »…Mais sans préciser lesquels…

Et il est vrai que l’intéressé a le crâne rasé ! Est-ce suffisant pour le qualifier d’extrême-droite ? A moins de jeter l’opprobre sur l’ensemble des gens ayant une calvitie ou ayant fait le choix d’une coupe de cheveux à minima.

Mais ce jugement à la va-vite sur un look n’est pas le plus drôle venant de « spécialistes de l’extrême-droite ». Non, le plus drôle est que l’intéressé, non seulement, n’est pas d’extrême-droite mais qu’il est tout simplement d’extrême-gauche…

En effet, le nommé Jacques-Guy Martin est un militant anarchiste liégeois bien connu et qui, à un moment, s’était très investi dans la « lutte » antifasciste. Sans grand succès, il est vrai. Rappelons ainsi qu’en 2013, il avait appelé à une action contre le 1er mai du Mouvement Nation à Bruxelles. Action où finalement il ne s’était pas rendu, laissant une dizaine de naïfs se retrouver seuls et à distance de sécurité du cortège de Nation, afin de s’éviter quelques mésaventures. On peut d’ailleurs relire ici, les gentillesses qui s’étaient à l’époque échangées entre lui et quelques autres militants gauchistes.

Il est vrai que ces dernières années, il avait été très critique envers ses anciens petits camarades gauchistes mais sans pour autant cesser sa logorrhée « antifasciste ».

Cette nouvelle annonce bidon démontre néanmoins bien à quel point, les soi-disant spécialistes de l’extrême-droite n’y connaissent finalement que bien peu.

Le soi-disant extrémiste de droite (selon Résistances) posant voici quelques années avec un drapeau AFA « Antifascist Action » et un drapeau FRAP qui fut un groupe terroriste sous l’Espagne franquiste mais qui fut aussi le nom d’un groupe terroriste qui a existé dans  les années 80, en parallèle des CCC : le Front Révolutionnaire d’Action Prolétarienne.
Catégories : Divers

1 commentaire

Jack Tattoo-JACQUES MARTIN · 13 avril 2022 à 14 h 27 min

le premier interessé vous répond , messieurs, effectivement , belle méprise, les gauchos bobs toujours à la masse , mais , il convient de citer le F.R.A.P come fraternité réunie anarcho pénitencière, collectif belge des prisonniers anarchistes .SLAVA UKRAINI et vive le National-Anarchisme , gauche , droite, c est une marche militaire…

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.