Soutien aux actions anti-squatteurs !

On est vraiment de plus en plus dans un pays de fous. Ainsi, on a appris plusieurs cas de squatteurs qui s’étaient incrustés dans des maisons pourtant encore régulièrement occupées par leurs propriétaires légitimes. Et que malgré les demandes des propriétaires, la police ne pouvait expulser les squatteurs sans une procédure juridique aussi lourde qu’absurde.

Mais mieux encore, cette même police va jusqu’à protéger les squatteurs lorsque d’honnêtes citoyens veulent les expulser des biens qu’ils occupent illégalement.

Cela a déjà été le cas à Gand et ce fut, dimanche dernier, encore le cas à St Gilles où une action citoyenne a été refoulée par la police présente en nombre, qui de plus a arrêté administrativement quelques personnes.

Tous les jours, ce système devient un peu plus dingue et protège toujours plus les délinquants au détriment des honnêtes gens.

En tous les cas, bravo à cette initiative citoyenne qui même si elle est apolitique, mérite (et nous faisons un appel en ce sens), un soutien à titre individuel des militants de NATION !

4 réflexions au sujet de « Soutien aux actions anti-squatteurs ! »

  1. POLICE PARTOUT, SÉCURITÉ NULLE PART !
    Que l’on se souvienne des émeutes à Anderlecht en octobre et de celles à Bruxelles en novembre 2017. Combien d’arrestations administratives ? ZÉRO ! Selon un commissaire de la zone de Bruxelles : “il ne fallait pas mettre de l’huile sur le feu…” LA-MEN-TA-BLE !
    Par contre, le Pouvoir tolère les agissements coupables des parasites gauchistes et/ou illégaux qui envahissent illégalement les propriétés de contribuables sans défense : cherchez l’erreur .

  2. en bas de mon immeuble caché sous un tunnel mennant à nos garages, de jeunes dealent en toute impunité. Ceux-ci ont même agressé ma femme et ma fille car refus de leurs donner une cigarette. J’ai appelé la police et croyez-moi bien….ceux-ci ont refusé de venir par peur et pas assez nombreux pour ce genre d’intervention. Inoui…la police ne nous protège plus par peur!!!! J’ai fait appel à quelques copains pour dégager ces microbes….Désolé mais la violence a toute sa place quand il s’agit de vendeur de mort….

  3. Comme un fait exprès, bien qu’évoquant un autre dossier, voici le mail, que j’adresse personnellement à l’esCROlo: Benoît Hellings, après sa prestation moralisatrice, contre le ministre de l’Intérieur, à la télévision d’ État. (JT de ce soir) Libre à vous de le publier…

    GERARD René

    19:37 (Il y a 2 heures)

    À benoit.hellings

    Monsieur Hellings,

    J’ai vu votre prestation au JT de la RTBf, à propos de la malheureuse intervention du ministre de l’Intérieur, qui s’est prononcé fort superficiellement, d’ailleurs, sur une affaire judiciaire en cours. Tout de suite, vous sortez l’argument de la séparation des pouvoirs. Et comme ce ministre appartient à un parti que vous exécrez, forcément vous condamnez sans férir. Tout comme le bâtonnier, d’ailleurs, qui invoque les mêmes arguments que vous.

    C’est que le monde judiciaire abomine vraiment, que quiconque mette son nez dans son petit monde hermétiquement fermé. Monsieur le bâtonnier aurait gagné en crédibilité, s’il s’était montré aussi rigoureux dans ses principes moralisateurs, lorsque l’un de ses avocats assujettis et accessoirement responsable… droidlommmmique, intervient physiquement dans une opération de la police qui tente de restaurer l’ordre public, face à une armée de primates, qui n’a rien à faire des règles pourtant claires régies, par votre fameux état de droit. Ce même avocat, qui ne cesse de se répandre quasiment quotidiennement, face caméras, depuis l’affaire des Soudanais… “torturés”. Ce haut “crime” contre l’Humanité qui a tout de même fait un peu “pschiiit, depuis, sans que ni le bâtonnier ni son turbulent subalterne, ne songent à présenter leurs excuses. Ce qui ne les empêche pas de persister à distiller leur écœurante moraline. Quitte à mettre en jeu leur crédibilité, qui ne doit déjà plus être très intacte…

    C’est bien beau de critiquer un ministre ou son secrétaire d’état, sur les déclarations qu’ils font à la presse. Et en invoquant ce foutu état de droit. Mais quel état de droit ? Celui qui permet aux gens du voyages (par exemple) de s’approprier sans droit ni titre, une propriété, momentanément abandonnée ? Sans que ses légitimes propriétaires ne puissent la réintégrer séance tenante, après intervention de l’autorité ?

    Quel état de droit ? Celui que nous concoctent la clique d’avocats pénalistes du barreau de Bruxelles (entre autres) qui loin de chercher à obtenir le juste châtiment pour leurs assassins de clients (beaucoup de terroristes, jihadistes, quand-même…) cherchent en fait à arracher leur impunité ? Quel état de droit ? Celui des victimes des attentas, livrées à elles-mêmes ? Est-ce de cette manière, que vous concevez l’état de droit vous ? Non, parce que sur ces sujets-là, je n’avais pas eu l’honneur de connaître le son enjôleur de votre jolie voix…

    De combien de déclarations publiques, se sont fendus les avocats du terroriste incriminé, depuis qu’on l’a chopé ? Quelqu’un a-t-il jamais critiqué la camarilla de la haute industrie avocatière bruxelloise, de vouloir s’exprimer plus souvent qu’à son tour ? Et hors prétoires ??? Distillant ainsi autant de messages sibyllins ?

    Et le devoir de réserve, alors ? Vous savez, ce bidule, derrière lequel se retranchent volontiers avocats et magistrats, chaque fois que ça les arrange ? Un peu comme la… “déontologie” d’ailleurs. Cette déontologie qui autorise Sven Mary à comparer l’intelligence de son criminel de client, à celle d’un cendrier vide… À moins qu’il ne s’agisse des prémisses d’une stratégie visant à le faire déclarer fou, un peu plus loin dans la procédure ?

    Ou la déontologie d’un illuminé confrère qui se lance pour défi, de faire libérer Dutroux ? Crachant ainsi à la face des parents de victimes ? Tiens, M. Hellings, vous qui êtes à cheval sur les principes et qui condamnez sans réserve, un ministre en fonction, pour une remarque anodine dans un dossier judiciaire en cours, que pensez-vous d’un avocat, qui veut revenir sur une p*tain de… chose jugée ???

    M. Jambon a beau appartenir à la N-VA, rien ne démontre qu’il soit plus stupide que vous ou que le bâtonnier sermonneur. Et qu’il est parfaitement raisonnable d’imaginer que M. Jambon aurait parfaitement compris le manège de Mary; à savoir que ses rodomontade, visent ni plus ni moins, l’impunité, la soustraction pure et simple de son terroriste de client, à une juste peine judiciaire. Il y a une belle brochette d’avocats bruxellois, qui ont trouvé là, un créneau super juteux.
    Vous avez dit: état de droit ?

    En conséquence, j’estime que le ministre de l’Intérieur était parfaitement fondé à intervenir, non pas dans le dossier, comme vous tentez scandaleusement de le faire croire, mais bien face aux délires publics et aux provocations répétées de l’avocat incriminé.

    Il est temps que des politiciens courageux, au rang desquels vous ne comptez assurément pas, remettent un peu d’ordre dans cette pétaudière droidlommique !

    Heureuse et douce carrière, M. HELLINGS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *