A Couvin, on réclame le Mouvement NATION !

Publié par NATION le

La pluie battante de ce samedi 20 février n’a pas découragé les militants du Mouvement NATION de mener la matinée de tractage qui avait été prévue tant à Chimay qu’à Baileux.

Notre présence fût remarquée et appréciée par la population. « Enfin des gens qui osent ! », nous a-t-on déclaré.

C’est vers midi que nous avons été gentiment accueillis chez un camarade pour une pause sandwich. Mais sans perdre de temps et gardant, malgré la pluie, une détermination intacte; nos camarades se sont ensuite rendu à Couvin pour mener, dans un premier temps, une distribution de tracts intitulés « Belgique, c’est complet ! ».

Ensuite, sous la surveillance de la police locale de Couvin, les militants de NATION ont déployé devant la gare des calicots accompagné de torches et de fumigènes. Des slogans contre la vague migratoire ont été scandés et notre présence fût très remarquée. A tel point qu’une dizaine de couvinois nous ont rejoint après notre action. Ils nous ont exprimé leur soutien et leur ras-le-bol de la présence d’illégaux sur le territoire de la commune. Et tout ceci sans compter les nombreux coups de klaxon et signes d’encouragement destinés à nos militants.

C’est le même esprit que nous avons pu observer lors de la réunion tenue en soirée dans un local mis à disposition par un militant local. Ici également, une dizaine de couvinois nous ont rejoint avec la volonté de faire quelque chose pour Couvin.

Toute la soirée, nous avons pu entendre leurs témoignages sur une situation de plus en plus tendue et explosive pour une population qui a l’impression d’être abandonnée et trahie par les autorités. Mais on a aussi entendu divers récits d’exactions inquiétantes récemment commises par les nouveaux locataires du centre pour illégaux.

Ainsi, pas plus tard que la nuit du samedi précédent, aux abords de l’établissement le Lindbergh, des jeunes locaux ont du intervenir pour veiller à la sécurité d’une jeune fille inquiétée par deux illégaux…

C’est aussi l’histoire de cette directrice d’école montrée du doigt parce qu’elle a eu le courage de recommander aux fillettes et à leurs parents de rester vigilants…Pour ne citer que ces histoires-là!

Bref, à Couvin, le ras-le-bol est bien présent et la population réclame la présence du Mouvement NATION afin de faire pression sur les autorités de la ville !

Et bien, sachez que nous sommes bien là et que le Mouvement NATION va continuer à faire entendre la voix des honnêtes citoyens aux revendications bien légitimes.

A Couvin, comme partout ailleurs en Belgique, on est chez nous !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *