Le solidarisme

Présentation

Le solidarisme, c’est être solidaire, avec ceux qui le méritent, dans le cadre de la Nation ! Les solidaristes estiment qu’il existe un système politico-financier qui gère nos sociétés avec comme seul but de défendre les intérêts d’une nébuleuse de forces financières.

Les solidaristes constatent que c’est le « marché » qui conditionne le politique. Alors que pour nous, c’est bien le politique qui doit conditionner l’économique.

Nous pensons qu’il ne sert à rien d’essayer d’un peu améliorer le système dans lequel nous vivons. Il faut profondément le changer !

Le solidarisme refuse la philosophie matérialiste représentée à la fois par le capitalisme libéral et anonyme mais aussi par le socialisme marxiste. Pour nous, le capital doit être au service du travail !

Le solidarisme rejette l’idéologie mondialiste et la loi du marché !

A l’individualisme et au collectivisme, nous opposons la solidarité au sein d’une communauté historique de destin : la nation ! Pour les solidaristes, la Nation est le dernier rempart contre le grand capitalisme !

Le solidarisme considère que le moteur et la finalité de l’histoire résident dans la personne humaine et dans son insertion dans un tissu communautaire !

Ni de gauche, ni de droite, les solidaristes proposent une autre voie, une troisième voie !

Le symbole des solidaristes est le trident qui, s’il a plusieurs significations, est avant tout pour nous le symbole de l’union dans un même combat, des forces vives de la nation : ouvriers, agriculteurs, intellectuels !

Quelques concepts défendus par les solidaristes

  • Respect entre travailleurs et patrons
  • Respect et protection de la nature qui est en cours de destruction par la pollution engendrée par les moyens de productions de certaines multinationales.
  • Respect de la liberté d’expression
  • Nationalisation des secteurs bancaires et énergétiques
  • Soutien des petites entreprises agricoles
  • Responsabilité personnelle des politiciens en place
  • Interdiction de la spéculation
  • Protectionnisme européen
  • Armée européenne
  • Véritable union des peuples européens libres
  • Pas de Fonds Monétaire International
  • Rémigration volontaire car pour nous, l’immigration est un outil du grand capital pour affaiblir la prétention des travailleurs et pour avoir des consommateurs en plus
  • Refus du clivage gauche-droite
  • Justice sociale dans le cadre de la nation
  • Lutte contre le grand capitalisme anonyme (multinationales)
  • Opposition à tous les impérialismes et solidarité avec la lutte des peuples
  • Solidarité envers ceux qui le méritent
  • Reprise en main des outils de production : nationalisation des multinationales qui se sont rendues coupables de plans sociaux ou qui ont bénéficié de soutiens publics et n’ont pas respecté leurs engagements.
  • La politique doit diriger l’économie, ce qui ne doit pas empêcher la liberté d’entreprendre pour les petits patrons
  • Lutte contre une culture homogénéisée et commerciale, outil de la société de consommation
  • Politique familiale basée sur la remise à l’honneur de la famille qui, pour nous, est la base de toute société saine
  • Favoriser l’économie locale : coopération et solidarité pour combattre l’usure et la spéculation
  • Axe géopolitique anti-impérialiste: pour une vraie et grande Europe de Brest à Vladivostok, avec un axe Paris-Berlin-Moscou ! Solidarité avec les peuples en lutte !

Centre Solidariste d’Etudes Politiques du Mouvement NATION